AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le monde est parfois si petit... [Kohana]

Aller en bas 
AuteurMessage
Akaria Narah
Miss Timide
avatar

Féminin
Messages : 19
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 04/02/2013
Age : 25

Feuille de Personnage
Informations Informations:
Inventaire:

MessageSujet: Le monde est parfois si petit... [Kohana]   Ven 8 Fév - 13:25

- Mais... Poromon, tu vas cesser de manger un jour ? Tu as dévorer tout ce que je t'ai rapporté et si ça continue tu vas tout dévaliser notre garde-manger. Comment tu fais pour avaler autant de nourriture ? Tu manges au moins deux fois plus que moi, si c'est pas trois fois plus...

Pour toute réponse, le petit digimon rose laissa échapper un rot. Il s'excusa presque aussitôt, tandis que je fermai les yeux et me frappai le front de l'une de mes mains, complètement découragée. J'espérais qu'après cela son estomac ne cri plus famine. Il avait déjà mangé une boite entière de céréale aux fruits, quelques barres tendres, trois ou quatre tranches de pain, du fromage, ainsi qu'un énorme litre d'eau. Je ne buvais même pas tout cela en trois jours... comment faisait-il !? En plus, tous les emballages de nourriture se trouvaient au sol, au pied du petit digimon qui se trouvait sur mon bureau, près de mon ordinateur. Poromon me disait sans cesse que les digimons devaient manger énormément pour rester en santé et pour pouvoir se digivolver. Je n'avais pas de difficulté à le croire, mais il n'avait pas besoin de se digivolver ici, j'étais en sécurité. Et je ne comptais pas non plus me mettre en danger aujourd'hui. Quoique... d'un autre côté, j'avais bien hâte de voir la prochaine forme de mon nouvel ami. Pururumon était mignon, mais Poromon l'était encore plus. Qu'allait-il devenir sous sa forme disciple ? Il allait probablement devenir un grand oiseau rose encore plus mignon, mais allais-je pouvoir continuer de la cacher dans ma chambre ? Seul l'avenir me le dira...

Et puis, même si mon digimon avait éclot à peine deux jours plus tôt, vous devez quand même vous demandez pourquoi je sais déjà tous ces renseignements à propos des digimons ? Et bien, c'est très simple = internet ! Poromon m'avait expliqué quelques trucs qu'il connaissait, mais le reste je l'avais trouvé sur le net avec son aide. Apparement, il y avait bien quelqu'un qui me l'avait envoyé, mais pour faire quoi au juste ? Peut-être seulement pour me donner un ami, puisque je n'en avais pas beaucoup à mon école. Ça ne me dérangeait absolument pas, mes parents n'avaient jamais voulu d'animaux à la maison, contrairement à moi. J'avais maintenant un petit oiseau et il était tout mignon, tout doux et tout gentil. Que demander de mieux ? Ce dernier, visiblement repu après avoir mangé l'équivalent de trois repas, s'envola du bureau où il se trouvait pour se poser sur mon lit, s'installant confortablement sur mes couvertures. Pendant ce temps, je m'empressai de ramasser les papiers et la boîte de céréale pour tout jeter, ne voulant pas que mes parents se doutent de quelque chose. Ils resteraient probablement surpris en voyant tout ce que j'avais mangé pour le petit-déjeuner... c'était loin d'être dans mes habitudes.

- Dis-moi, Akaria... que va-t-on faire aujourd'hui ? Tu as sans doute des devoirs à faire, mais ça m'arrangerait d'un côté... je pourrais dormir toute la journée.

- Toi à t'entendre parler tu dormirais tout le temps, souriai-je. Oui, j'ai des devoirs à faire, mais je ne compte pas rester ici. C'est samedi et ma mère ne travail pas, elle a prit congé. Je ne voudrais pas qu'elle te découvre, alors je compte aller à la bibliothèque. Et tu viens avec moi, tu n'as pas le choix.

Le petit digimon baissa la tête. Pas qu'il ne voulait pas m'accompagner, mais il était déçu de ne pas pouvoir dormir toute la journée. Mais bon, il allait pouvoir dormir là-bas, la biblio était un endroit plutôt silencieux et calme. Vers le milieu de l'avant-midi, alors que ma mère commençait à faire du ménage dans la maison, je mis rapidement Poromon dans mon sac à dos et sortit de ma chambre, sans oublier d'apporter quelques trucs à manger avec moi. Par chance, ma mère ne vit rien de cela et je pus sortir de la maison tranquillement. En chemin, j'ouvris le haut de mon sac pour permettre au petit digimon de respirer, ce qu'il apprécia. Le trajet fut plutôt court, à peine quelques minutes à pied, mais nous habitions en plein centre-ville. En arrivant dans le bâtiment, il y avait déjà quelques personnes, mais pas suffisamment pour se faire remarquer. Je saluai la bibliothécaire en entrant et choisi une table libre, un peu éloigné des autres. C'était parfait, j'allais attiré moins l'attention ainsi si Poromon décidait de faire son intéressant. En ouvrant mon sac, je sortis mes livres et les posaient sur la table, tandis que je plaçai confortablement mon digimon sur mes genoux. Ce dernier se pelotonna contre moi, ayant l'intention de dormir un peu. Alors que je commençai ma lecture, je ne m'attendais pas du tout à voir une bonne amie dans cet endroit...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kohana Hayashi
Digisauveuse de caractère
avatar

Féminin
Messages : 44
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 30

Feuille de Personnage
Informations Informations:
Inventaire:
MessageSujet: Re: Le monde est parfois si petit... [Kohana]   Sam 16 Mar - 23:03

L'inconvénient d'être renvoyée de l'école pendant une semaine, c'était la montagne de devoir qui s'accumulait lors de notre retour. Je me retrouvai donc obligée de passer ma fin de semaine à faire des devoirs pour rattraper le temps perdu. Je ne regrettais aucunement les actes qui m'avaient valu cette sanction, je ne supportais pas qu'on s'en prenne à mes amis, alors j'avais agis. Ce n'était pas bien plus compliqué que ça. Ce n'était pas la première fois qu'il m'arrivait de me battre à l'école, dès qu'on embêtait mes amis je sortis ma langue bien pendue et mes poings. Ce qui m'avait valu plusieurs fois de me retrouver en congé forcé, mais ça n'avait jamais été aussi long que cette fois. Mes parents ne savaient plus du tout comment me prendre, rien de ce qu'ils disaient ne modifiait mon comportement. A vrai dire, les sermons qu'ils me débitaient à chaque fois me blasait, mais leurs paroles ne m'atteignaient aucunement. Il y avait bien longtemps que je m'étais détachée d'eux. Je n'avais plus vraiment de famille depuis le décès de ma soeur. J'attendais avec impatience d'atteindre ma majorité pour enfin pouvoir sortir de cette tombe que représentais la maison familiale. Je n'allais sûrement pas remettre les pieds à cet endroit avant longtemps. Peut-être cela allait-il s'éterniser pour toujours. Enfin, je chassai ces pensées négatives de mon esprit, j'étais bien placée pour savoir qu'on ne savait jamais ce que la vie pouvait nous réserver. Toutefois, concernant mes parents je n'avais pas vraiment d'espoirs...

Je terminai de préparer mon lunch pour la journée, n'oubliant d'ajouter une portion pour Nyaromon. C'était mieux pour moi que je me rende à la bibliothèque, ce serait mieux pour étudier. D'ailleurs, si j'avais besoin de quoique ce soit, j'aurai une panoplie de livres à ma disposition. Je plaçai les bols dans mon sac en bandoulière, vérifiant une dernière fois s'il ne manquait rien. Tout me semblait complet, alors je le passai sur mon épaule et prit mon digimon dans mes bras. Enfouissant mes clés dans l'une des poches de mon sac, je sortis de la maison sans un au revoir à mes parents. En chemin, je passai devant le fast food où j'avais rencontré Yamato, un autre digisauveur que j'avais hébergé chez moi. Ce jeune homme avait été le premier que j'avais laissé entré dans ma chambre, voir que j'avais invité. Il se cherchait un appartement, alors j'avais décidé impulsivement de l'inviter chez moi. Je ne sais ce qui m'avait pousser à faire ça, peut-être le fait qu'il était un digi-sauveur comme moi. Je me demandai comment se passait son déménagement, j'espérais que tout allait pour le mieux. Je devrais peut-être songer aller lui rendre visite. À cette pensée, les battements de mon coeur s'accélérèrent à l'idée de le revoir. Je fronçai les sourcils en remarquant ma réaction. Certes, il était bel homme, mais il faisait preuve d'une grande nonchalance à l'occasion ce qui n'était pas pour me plaire. Pourtant, je ne pouvais m'empêcher d'être attirée par lui, il devait faire cette effet à la plupart des femmes. J'allais devoir faire attention à ne pas lui montrer l'effet qu'il avait sur moi, je ne voulais pas devenir l'une des filles sur la longue liste de conquête que je supposais qu'il avait.

- Kohana, où va-t-on, me questionna mon digimon qui me fit sortir de mes pensées.

Je baissai le regard vers elle, une petit sourire aux lèvres.

- Nous allons à la bibliothèque pour que je puisse travailler sur mes devoirs dont j'ai écoper pour mon absence d'une semaine, lui expliquai-je.

- Ah oui, c'est vraiment injuste qu'il n'y ait seulement toi qui ait été punie, ces filles avaient bien méritée leur correction, s'indigna la boule jaune dans mes bras. Je ne comprendrai jamais rien au humains.

Un sourire indulgent étira mes lèvres, je lui caressai doucement la tête. Ses réflexions m'amusaient. Ce devait très perturbant pour elle de découvrir ce monde totalement inconnu et dont les règles différaient tellement du sien. Sa loyauté à toute épreuve envers moi me touchait beaucoup.

- Je sais bien qu'elles l'avaient méritées, mais la violence est très mal vue dans notre société, lui expliquai-je. Le fait que j'ai user de la violence me rendait coupable bien que mes intentions étaient bonnes. Je ne regrettes aucunement mes gestes, si c'était à refaire, je le referais. Maintenant, il va falloir que tu cesses de parler, il ne faut pas que tu attires l'attention lorsque nous allons être dans le métro.

La petite créature dans mes bras s'agita.

- C'est quoi le métro, s'enquit-elle malgré mon avertissement.

- C'est un moyen de transport en commun, lui répondis brièvement en prenant les escaliers qui menaient au couloirs souterrains. Restes calme maintenant.

Nyaromon se renfrogna dans mes bras, elle aurait tellement voulu poser des questions sur ce métro. C'était ce qu'elle trouvait plus pénible dans le monde des humains, elle devait constamment se cacher car elle était censé être une peluche. Kohana lui avait expliqué qu'une peluche ça ne parlait pas et ça ne bougeait pas. Le digimon se contenta de regarder l'étrange wagon dans lequel s'engouffra la digisauveuse. Celui-ci était bondé d'humain. Heureusement que le trajet n'était pas bien long, puisqu'elle aurait étouffée si elle était restée une minute de plus dans ce wagon bondé. Elle espérait qu'elle n'aurait pas trop souvent à accompagner Kohana dans cet endroit étouffant.

Lorsque je rentrai dans la bibliothèque, je fus aussitôt apaisée par l'atmosphère paisible qui régnait dans cette pièce. J'adorais cet endroit ou régnait le calme absolu. Je parcourus la salle du regard, avisant les grandes fenêtres qui laissait filtrer les rayons du soleil qui éclairait l'endroit. C'est alors que je remarquai, assise à une table à l'écart, la présence d'Akaria. C'était ma meilleure amie, je m'empressai aussitôt de la rejoindre lorsque je remarquai la présence d'une créature rose sur ses cuisses. Je m'immobilisai quelques instants, stupéfaite par cette découverte pour le moins surprenante. Alors, Akaria était comme moi. Ça me rassurait de constater qu'une amie était une digisauveuse. Je sortis de la torpeur dans laquelle m'avait plongé ma découverte et me dirigeai vers la table. Je me plaçai face à elle, une sourire aux lèvres.

- Bonjour Akaria, je suis contente de te rencontrer ici, lui chuchotai-je en guise de salutation. Toi aussi tu es venu faire tes devoirs ici. Pour ma part, j'ai montagne de devoir à cause de ma longue absence forcée. Alors, dis-moi que caches-tu sur tes cuisses ? Tu sais tu n'es pas la seule à avoir fait une rencontre surprendre, ajoutai-je en m'asseyant face à elle. Je ne m'attendais pas à ça, d'ailleurs je te présente Nyaromon.

Sur cette brève présentation, je plaçai Nyaromon sur la table et déposai mon sac sur la chaise près de moi pour sortir mes livres.

- Ça ne te déranges pas que je m'installe avec toi, j'espère ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akaria Narah
Miss Timide
avatar

Féminin
Messages : 19
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 04/02/2013
Age : 25

Feuille de Personnage
Informations Informations:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Le monde est parfois si petit... [Kohana]   Dim 24 Mar - 11:46

Je n'avais pas beaucoup de devoir ces temps-ci, mais je préférais m'en débarrasser le plus tôt possible. Et puis, si je ne les faisais pas, j'avais une journée entière à ne rien faire. Je me voyais mal rester dans ma chambre toute une journée en compagnie de Poromon, alors que je m'aurai probablement tourner les pouces des heures et des heures de temps. Non, c'était mieux pour moi de faire quelques devoirs, déjà ça m'avancait dans mes cours et ça me faisait quelque chose à faire. Je n'aimais pas faire mes devoirs d'habitude, mais je n'ai pas le choix. Après tout, qui aime faire des devoirs ? Presque personne. Heureusement qu'ils étaient diversifiés, j'avais quelques exercises à faire en science et quelques lectures relaxantes en français. Pourquoi pas commencer par celui-là ? En ce moment, c'était plutôt calme dans la bibliothèque et je n'étais près de personne. Peut-être que cette situation allait changer d'ici quelques minutes et je ne voulais pas prendre de chance, ne voulant perdre le moins de temps possible. Je pris donc le roman qu'on devait lire en français pour une future dissertation et je me mis à lire tranquillement.

Le roman était loin d'être mon genre de livre préféré, mais je m'étais assez bien adapté à l'histoire. Bien vite, je replongeai dans l'intrigue et j'oubliai tout ce qui se passait autour de moi, ainsi que les bruits environnants, j'étais vraiment plongée dans un autre univers. Je ne vis donc pas Kohana s'approcher de la table où je me trouvais, contrairement à Poromon. Ce dernier, bien installé sur mes jambes et ayant l'intention de somnoler un peu, vit une paire de soulier s'approcher dangereusement de nous. Inquiet, le petit oiseau avait relevé la tête, voulant m'avertir qu'il y avait bien quelqu'un près nous. Avait-il remarqué notre petit secret ? Au même moment, je vis quelque chose du coin de l'oeil et par réflexe je redressai la tête. Je fus énormément surprise de reconnaître Kohana, je ne m'attendais pas du tout à la voir aujourd'hui, encore moins dans cet endroit. Apparemment, elle était aussi venue faire ses devoirs. Ja la comprenais bien, il n'y avait pas de meilleur endroit pour étudier, surtout qu'il n'y avait pas beaucoup de gens.

- Salut Kohana. Ça va bien ? Je me demandais justement où tu étais passée. Ça fait quelques jours qu'on ne te voit plus à l'école et tu t'es fait expulsée, hein ? C'est de notre faute, je m'excuse.

Je me doutais bien que c'était le cas, puisque la dernière fois que je l'avais vu dans ce bâtiment public, elle s'était battue contre les filles qui s'étaient moqués de nous. La plupart du temps, j'essayais de faire paraître que cela ne m'affectait pas, mais ce n'était pas du tout le cas. Et Kohana qui se battait pour nous protéger et elle recevait des conséquences ensuite... ce n'était pas juste. Je ne savais pas trop comment la remercier, ni trop comment l'aider d'une quelconque façon. Un simple merci n'était pas suffisant selon moi, j'allais devoir faire quelque chose de bien plus important à ses yeux, mais quoi donc ? C'est à ce moment que je vis la boule de poil que la jeune fille venait tout juste de posée sur la table. Mais... mais elle ressemblait à Poromon, ça devait sûrement être un digimon. Le mien ressemblait davantage à un oiseau et celle-ci ressemblait bien plus à chat. À croire que les digimons étaient tous différents...

- Hein ? Tu... tu... tu as un digimon toi aussi ?

Évidemment, j'avais dis cette phrase tout bas, pour être certaine que seule Kohana puisse m'entendre. Je jetai un rapide coup d'oeil autour de nous pour m'assurer que personne ne nous observait, mais la voie me semblait libre. Je pris donc doucement mon petit digimon qui était toujours sur mes cuisses pour le reposer sur la table, face à l'autre digimon. Les yeux de la boule de plume s'ouvrirent lorsqu'il vit pour la première un autre monstre digital comme lui. Il aurait bien eu envie de faire connaissance avec elle, mais étant trop timide, il préféra se recroqueviller sur lui-même. Kohana prit donc place en face de moi, me demandant si cela me posait problème. Depuis quand la présence de ma meilleure amie me gênait-elle ?

- Ça ne me dérange absolument pas, ça fait déjà plusieurs jours qu'on ne s'est pas vu. Je vois que tu as pleins de devoirs à faire toi aussi, on pourrait les faires ensemble si tu veux. Quoique... je risque pas d'être bien utile pour toi, mais bon... c'est toi qui décide. Oh, j'allais oublier, lui c'est Poromon. Je crois qu'il est un peu trop gêner pour se présenter...

Pour le moment, c'était le cas, mais le digimon rose se dégênait assez rapidement, dès le moment où il avait un peu plus confiance envers les gens qu'il ne connaissait pas. Cela n'allait lui prendre que quelques minutes et je me doutais bien que le digimon de Kohana n'avait pas le même caractère. Elle allait réussir à le faire sortir de sa coquille, j'en était certaine. C'était vraiment une coïncidence que ma meilleure amie soit elle aussi une digisauveuse. Déjà, je savais que les personnes ayant cette destinée n'étaient pas très nombreuses. Au moins, j'allais avoir quelqu'un à qui partager mes secrets. J'avais hâte de voir si Poromon et l'autre digimon allait bien s'entendre et j'espèrais vraiment que tout allait bien aller entre eux.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le monde est parfois si petit... [Kohana]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le monde est parfois si petit... [Kohana]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le petit monde d'Angélique
» Ludmilla ♣ Vous n’êtes, après tout, qu’un minuscule individu dans le vaste monde...
» Parfois, il faut savoir faire le premier pas. ♥ Ethan
» Petit Cri ­抚 Parfois, la torture rends les gens plus cruels 抚
» Petit besoin (d'un Courant) d'air

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Digimon Powa :: ~ .: Le Monde Réel :. ~ :: Librairie-
Sauter vers: