AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Première rencontre [Pv Kohana]

Aller en bas 
AuteurMessage
Yamato Narah
Admin Dangereux
avatar

Féminin
Messages : 136
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 25
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Informations Informations:
Inventaire:

MessageSujet: Première rencontre [Pv Kohana]   Ven 19 Oct - 23:27


WTF !?

Alors là... je n'y comprenais plus rien... Ce gros chewing-gum rouge ne cessait de me fixer intensément. Depuis son éclosion, seule ma soeur avait été au courant de son existence. Je le cachais à la vu de tout le monde, même de mon grand-frère. Je ne savais pas trop pourquoi, mais je devais le garder cacher le plus possible. C'était probablement une impression, après tout, j'étais un digisauveur, sans le savoir du moins. Et puis, je ne pouvais pas me risquer à garder cette chose dans la maison, elle pouvait tout détuire quand cela lui chantait. Non, c'était préférable que je l'ammène ailleurs, à un endroit où j'allais toujours pouvoir avoir un oeil sur lui. Par contre, j'avais eu l'intention de quitter la maison, mais si je le faisais, j'allais devoir lâcher l'école. Pas que cette perspective me plaisait, loin de là. J'avais eu de très grands projets futur, mais avec cette créature, un gros imprévu ce dressait sur mon chemin et je devais m'y faire. Apparement, ma destinée était fait autrement et je savais que je ne pouvais rien y changer. Si c'était mon destin... je devais l'accomplir.

- Pourquoi tu me regarde ainsi, moucheron ? lui répondis-je, en voyant qu'il me fixait toujours. T'as pas autre chose de mieux à faire ?

Le petit Punimon se contenta de froncer les sourcils, tout en laissant échapper un petit grognement. Quoi ? Qu'avais-je dit encore ? Depuis qu'il était là, il ne faisait que grogner ou pleurer. Je commençais à en avoir vraiment marre, c'était comme si je m'occupais d'un enfant. Et encore... je déteste les enfants. Il allait devoir s'habituer à cohabiter avec moi, car déjà que j'avais fais de gros changements, je n'étais pas pour changer complètement mes habitudes de vie. Il avait aussi sa part des choses à faire.

- Bon, aller. Tu viens ? J'ai bien l'intention de quitter la maison aujourd'hui. On ira vivre, euh... Je sais pas trop où encore, je n'y ai pas réfléchit, mais on verra bien.

Fâchée, la petite boule rouge sauta sur le sol et se rapprocha en sautillant. En le regardant faire, je pensais alors au fait qu'il n'avait pas de nom. Je savais que son espèce était "digimon", mais encore... Il avait besoin d'un nom. Comment allais-je l'appeler ? Rex ? Rhino ? Nah, ça ne lui convenait pas... Red ? Pourquoi pas... il était rouge après tout. Et pourquoi est-ce que je me cassais la tête à trouver des surnoms débutants tous pas un R ? Aucune idée... Bon, j'allais avoir suffisament le temps d'y penser avec tous les préparatifs et le long voyage qui nous attendait. Cependant, alors que j'étais sur le point de me retourner vers mes valises, Punimon, qui se rapprochait toujours de moi, sauta et me mordit violemment la main. Ne m'attendant pas du tout à cela, je lançai un cris de douleur qui allait probablement alerté toute la maison. Secouant la main, je réussis à le faire lâcher prise et la boule rouge allait rouler jusqu'à mon placard.

- Non mais ça va pas !? Pourquoi tu m'a mordu comme ça !?

La créature se contenta de sortir du placard sans pour autant me répondre. Soupirant, je me remis à faire mes bagages, ne comprenant pas trop ce qui arrivait à la petite boule rouge. Quelques instants après, nous fûmes prêts à partir. Tenant la créature rouge dans mes bras, je tentai de me frayer un chemin parmi la foule de gens. C'était l'heue du midi, je commençais à avoir faim et apparament, c'était le cas pour toutes les personnes qui se trouvaient autour de moi. Chacun cherchait un endroit où manger tranquillement. Pourquoi ne les imiterai-je pas ? Les gargoullis de mon estomac approuvèrent cette idée. Je me mis donc ensuite à la recherche d'un resto rapide, plus communément appelé fast food. Je n'avais pas envie que ce diner dure des heures non plus. Je voulais manger rapidement pour ensuite poursuivre mon voyage et trouver un endroit confortable où dormir. Cependant, j'étais loin de me douter que j'allais faire une rencontre assez exceptionnelle...

_________________



.: ~ ¤ Prez' | Fiche | Carnet ¤ ~ :.


Dernière édition par Yamato Narah le Mar 13 Nov - 21:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kohana Hayashi
Digisauveuse de caractère
avatar

Féminin
Messages : 44
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 30

Feuille de Personnage
Informations Informations:
Inventaire:
MessageSujet: Re: Première rencontre [Pv Kohana]   Mer 24 Oct - 13:37

Dans quelle galère m'étais-je encore mise, songeai-je en marchant dans les rues de la ville.

Tout avait commencé normalement. Aucune catastrophe ne s'était présentée à mon réveil. J'avais enfilé un chandail rose à manches longues, laissant mes épaules découvertes. De petites fleurs ornaient mon gilet au niveau de la poitrine. J'avais mis une jupe d'écolière beige, arrivant au dessus de mes genoux avec des collants rayés. Avec mon sac en bandoulière, lequel contenant Nyaromon à l'intérieur, je ressemblais à une écolière bien sage lorsque j'arrivai dans le bâtiment académique. Il n'était pas question que je laisse mon digimon seule chez moi. Elle n'était pas encore assez autonome pour que je le fasse. Je ne voulais pas prendre le risque que quelqu'un découvre son existence. Si mes parents ou mon frère la trouvaient, ils allaient sûrement la prendre pour un rat et tout le monde sait que les rats ne sont pas appréciés dans notre société. C'est pour cette raison que j'avais décidé de l'emmener à l'école avec moi. Je lui avais bien expliqué qu'elle devait rester discrète. Je l'avais installé confortablement dans mon sac en bandoulière. Elle avait une petite collation au cas où elle aurait faim avant l'heure du midi. Pour l'instant tout se passait normalement, je m'étais rendue en classe avec ma poignée d'amis. Ils se comptaient au grand nombre de 3, soit Sora, Akaria et Izuru. C'est à la pause que tout à dégénéré. Je revenais de la salle de bain, lorsque je remarquai la bande de pouffiasses qui humiliait et intimidait mes amis. Ils étaient tous trop timides pour répliquer. C'était moi la tête forte du groupe, en mon absence certains en profitaient pour asseoir leur autorité sur mes amis qu'ils considéraient comme des losers.

Mon sang ne fit qu'un tour lorsque je vis cela. Ce n'était pas vrai que j'allais rester comme les autres à regarder cette atrocité sans intervenir. Je fendis la petite foule qui venait de se faire autour d'eux. Je lâchai mon sac sur le sol, faisant bien attention au digimon à l'intérieur. Sans prévenir, je me jetai sur la chef des intimidatrices. Sous le regard ébahi du public improvisé, je lui assenai quelques coups de poing. Mon adversaire répliqua à coup d'ongles et en tentant de me tirer les cheveux. Sortant de leur léthargie, les deux autres tentèrent de m'arrêter, mais je le repoussai d'un coup de poing bien placé. J'allais continuer de faire payer à ces pétasses leur connerie, lorsque je fus arrêtée par un surveillant. Je le reconnus aussitôt, ça lui arrivait souvent de me reprendre lors de ce type d'incident. Je crois qu'il s'appelait Ichigo, il était bien jeune et était un idéaliste. Passionné par son métier, il faisait son possible pour remettre les jeunes dans le droit chemin. Il était apprécié par les élèves, parce qu'ils avaient l'impression qu'il les comprenait. Toutefois, je semblais lui donner quelques difficultés, mais il ne semblait pas perdre espoir.

-Mademoiselle Hayashi, vous allez venir avec moi dans le bureau du directeur, soupira le surveillant. Dispersez-vous maintenant, il n'y a rien à voir. Votre comportement est inadmissible, mademoiselle.

Je fis signe à mes amis inquiets que tout allait bien. Mes jointures commençaient à me faire mal, maintenant que l'adrénaline était retombée. Je pris mon sac au passage écoutant distraitement le surveillant déplorer mon comportement incompréhensible. Il ne comprenait pas pourquoi quelqu'un d'aussi intelligent que moi compromettait mon avenir en ayant un comportement aussi barbare.

-C'est simple, je ne tolère pas qu'on se moque de mes amis, rétorquai-je d'une voix acerbe.

Le surveillant me fixa avec incrédulité.

-Réagir par la violence n'est pas la solution, vous auriez du venir nous voir, répliqua le surveillant sur un ton moralisateur.

J'éclatai d'un rire sceptique à cette phrase. L'adulte fronça les sourcils, ne comprenant aucunement mon attitude.

-Comme si ça allait changer quelque chose, elles s'en seraient tirées avec un simple avertissement de ne pas recommencer, parce que ce sont des bonnes filles. La bouche en cœur, elles vous auraient promis de ne pas recommencer. Elles auraient attendu que vous ayez le dos tourné pour recommencer leurs attaques mesquines, ce sont des vipères.

-Je ne crois pas que je les aurais laissés s'en tirer à si bon compte, mademoiselle Hayashi. Je suis déçu par votre comportement, vous avez un bel avenir, ne le gâchez pas pour des futilités. Ces filles ne valent pas la peine que vous gâchez votre potentiel.

Je fus légèrement décontenancée par la conception positive qu'avait Ichigo de moi. Je ne savais quoi répondre à cela. Les membres du personnel avaient tendances à me mépriser, malgré mes bonnes notes, pour mon comportement emporté. Ils cherchaient le moindre prétexte pour me mettre à la porte. Alors, j'étais surprise de voir que quelqu'un parmi eux croyait en moi. Il ne voyait pas qu'une fille violente, mais une adolescente perdue et pleine de potentiel. J'étais encore pensive, lorsqu'il me fit entrer dans le bureau du directeur. Dès que la porte se referma derrière moi, j'eus droit à un sermon sur le code de conduite de l'école. J'écoutai distraitement les remontrances du directeur, encore sous le choc des déclarations d'Ichigo. Le verdict finit par tomber après l'interminable réprimande. J'étais suspendue pendant une semaine pour mon comportement abject. Je pris la feuille que je devais remettre à mes parents et sortie du bureau sans rien ajouté.

C'est ainsi que je m'étais retrouvée à déambuler dans les rues de la ville, cherchant quelque chose à faire de mon temps. Cette suspension me laissait indifférente, ce n'était pas la première fois que ça m'arrivait. Je ne voulais pas retourner chez moi tout de suite. Je ne voulais pas voir l'expression découragée de mes parents lorsqu'ils apprendront la nouvelle. La secrétaire devait déjà les avoir rejoints pour les informer de mon renvoi temporaire. Je n'avais pas envie de faire face à de nouvelles remontrances. Cependant, je ne m'inquiétais pas pour mes notes. Les propos d'Ichigo me revenaient sans cesse en tête. L'heure du dîner arriva bientôt. J'étais à la recherche d'un restaurant, lorsque ma route croisa celle d'un jeune homme. Aussitôt, je le trouvai séduisant avec ses cheveux sombres et mi-longs. Son regard sombre semblait chercher quelque chose. Il devait avoir un certain succès auprès des femmes. Il devait avoir environ mon âge, enfin c'était ce que je supposais.Un détail m'intrigua, il portait une boule rouge dans ses bras. Elle faisait penser à une peluche. Mon visage s'éclaira lorsque je reconnus qu'il portait un digimon. Je sortis Nyaromon de mon sac, pour qu'elle puisse le voir.

-Regarde il a un digimon, lui aussi, lui indiquai-je heureuse de trouver quelqu'un qui partageait mon secret. Qui est-ce ?

-C'est un punimon, c'est un digimon de stade bébé, me souffla-t-elle. Il est au même stade que moi lorsque j'étais YukimiBotamon. Je me demande pourquoi il ne s'est pas digivolué plus tôt.

Excitée à l'idée de faire connaissance avec un autre digisauveur, je m'avançai vers le jeune homme. Cette découverte égaya ma journée qui ne s'était pas très bien déroulée jusqu'ici.

-Bonjour, alors toi aussi tu as un digimon, tu cherches quelque chose, l'abordai-je directement.

Je n'étais pas reconnue pour ma subtilité...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamato Narah
Admin Dangereux
avatar

Féminin
Messages : 136
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 25
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Informations Informations:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Première rencontre [Pv Kohana]   Sam 27 Oct - 17:10


Pleunichard !

Tandis que je cherchais, je ne me rendit pas compte des minutes qui s'écoulaient. Les seuls restaurants que je voyais étaient bien trop cher pour les faibles moyens que je possédais. Normalement, il y avait un fast food à tous les coins de rue, ou presque. Ils étaient très accessibles et pourquoi est-ce que j'en trouvais aucun ? Soit ils étaient super bien cachés, soit j'étais aveugle. Mon estomac gargouillait de plus en plus, tout comme celui de Punimon. Toujours dans mes bras, le pauvre petit digimon se contentait d'observer les gens qui passaient près de nous, sans trop savoir quoi faire d'autre qu'attendre. Il était tellement affamé qu'il aurait été capable d'avaler n'importe quoi, mais son digisauveur était trop stupide pour se rendre compte qu'il avait autant faim que lui. La boule rouge se mit alors à sangloter, en ayant marre d'avoir aussi mal au ventre. Lorsque j'entendis ses pleurs, je plaçai ma main contre sa bouche par reflexe, ne voulant pas que les autres humains constatent que cette soit disant peluche était en fait bien réel.

- Chut... Ça va aller, je vais vite trouver un restaurant. Ne pleure pas je t'en prie, tu risquerais d'être découvert.

Puis, du coin des yeux, j'aperçu un logo qui me sembla familier. En me retournant, je fus soulagé d'apercevoir un fast food, à quelques pas de là où je me trouvais. Sans plus attendre, je m'y rendis et juste avant d'entrer dans le bâtiment, je vis une jeune femme face à moi, qui portait une créature ressemblant à la mienne. Intrigué, je froncis les sourcils et observait davantage la créature. Elle était jaune, avec des oreilles pointues, une longue queue ressemblant à celle d'un chat rayé de violet et de grands yeux marron. Elle ne ressemblait pas du tout à la mienne. Étaient-ils de la même espèce ? Il y avait bel et bien une ressemblance entre les deux, mais quoi au juste ? La jeune fille rousse m'aborda rapidement, disant que je possédais mon aussi un digimon. Ah mais oui ! C'était ça le nom de leurs espèces : digimon ! Je l'avais appris lorsque j'avais reçu le bidule métallique, mais j'avais complètement oublié ce nom.

- Ah euh... oui... Oui, c'est un digimon. D'ailleurs, il s'appelle Redirex et ont s'apprêtaient justement à aller manger dans ce restaurant.

Sans rien ajouter, je rentrai dans le bâtiment. Je n'en pouvais plus, j'avais tellement faim, s'en était atroce. Punimon souffrait davantage que moi, il avait faim depuis son éclosion. Par chance, il n'y avait pas vraiment de gens et l'attente n'allait pas être trop longue. Je me mis donc dans la file, attendant patiemment que mon tour arrive. L'odeur de la nourriture attira l'attention du bébé digimon, qui releva le regard, cherchant où elle était. Ne voyant rien nul part, il observa les gens autour de lui, ne comprenant pas ce qu'ils attendaient. Où était passé la nourriture ? Elle avait disparue ? Il n'en restait pas suffisament pour lui ? Paniqué, le jeune digimon tenta de sauter au sol, mais ni parvint pas, puisque je le tenais fermement contre moi. C'est alors qu'il me mordit une deuxième fois. Sur le coup, j'avais envie de crier, mais avec cette foule, je préférais rester silencieux. La douleur était aussi terrible que la première fois et je me mordis la lèvre inférieur pour m'empêcher d'hurler. Ce digimon allait finir par me rendre dingue.

- Arrête ! lui soufflai-je, en dégageant ma main de sa bouche. T'es fou ou quoi ? Pourquoi tu n'arrêtes pas de me mordre comme ça ? Je ne suis pas méchant avec toi, c'est pas ça l'important ? Si tu recommences, je te jure que je vais te balancer dans les ordures.

Les yeux du Punimon devinrent larmoyants, son digisauveur ne comprenait toujours pas. Une fois arrivé au comptoir, je commandai un hamburger avec une grosse frite, accompagnés d'une grande boisson gazeuse. Lorsque mon plateau fut près, je fus obliger de le prendre d'une seule main et j'allai m'installer à une table en retrait des autres. Par chance, elle était libre, j'allais pouvoir déposer mon digimon pour qu'il se promène un peu. Désormais bien installé, j'attaquai mon hamburger avec appétit, n'ayant pas aperçu le Punimon, à côté de moi sur la table, qui me regardait avec une lueur d'espoir. Si seulement il pouvait avoir une seule bouchée... juste une... et cela serait alors suffisant pour qu'il puisse se digivolver.

_________________



.: ~ ¤ Prez' | Fiche | Carnet ¤ ~ :.


Dernière édition par Yamato Narah le Mar 13 Nov - 21:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kohana Hayashi
Digisauveuse de caractère
avatar

Féminin
Messages : 44
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 30

Feuille de Personnage
Informations Informations:
Inventaire:
MessageSujet: Re: Première rencontre [Pv Kohana]   Mar 30 Oct - 22:42

Lorsqu'il remarqua ma présence, le jeune homme sembla grandement intrigué par Nyaromon. C'est alors qu'il me répondit en hésitant au départ. Il me confirme que la boule rouge était bel et bien un digimon. Il affirma qu'il s'appelait Redirex et qu'ils se rendaient au restaurant. Je tiquai en entendant le nom du digimon. Habituellement, leur nom finissait toujours pas mon, je ne comprenais pas pourquoi celui-ci faisait exception. Alors que j’allais lui faire part de ma pensée, le jeune inconnu entra dans le restaurant rapide. Je restai quelques instants sans voix devant le manque flagrant de manière de mon collègue. Il ne m’avait même pas dit au revoir. Je n’allais pas le laisser s’en tirer comme ça. Surtout que je rencontrais enfin un digisauveur comme moi, je n’allais pas le laisser filer. Nyaromon sembla partager mon désappointement.

- Ce n’est pas Redirex son nom, mais punimon, bougonna mon digimon. Quel malpoli, il ne te dit même pas au revoir.

- Moins fort Nyaromon, les gens vont t’entendre.

Bien que le fast food me répugne, je décidai d’entrer et de suivre le jeune homme. Je voulais en apprendre plus sur lui. Je désirais savoir comme il était devenu digisauveur. Lorsque j’entrai dans le restaurant, je le remarquai aussitôt dans la petite file. Quelques personnes s’étaient ajoutées après son arrivée, m’empêchant de le rejoindre. Je jetai un vague coup d’œil au menu qui offrait quelques plats « santés », comme la salade César. Avec la vinaigrette, c’était bien plus gras qu’un hamburger et des frites. Enfin, je préférais manger cela. Je vis le jeune homme s’agiter devant moi, son digimon venait de lui mordre. Le pauvre semblait affamé, je me demandais pourquoi il ne l’avait pas nourri avant. En tendant l’oreille pour entendre ce qu’il disait, je réalisais qu’il n’avait pas vraiment compris que son digimon avait faim. J’en restai bouche bée. C’était incroyable, comment pouvait-il ignorer un élément aussi fondamental. Je n’entendis pas la fin de sa phrase, mais je devinai que ce ne devait pas être très flatteur pour le pauvre Punimon. Ce dernier commanda un repas pour lui seulement. Je n’en croyais pas mes yeux. Maintenant que je le voyais agir, il me semblait assez insouciant et légèrement égoïste. Il allait s’installer à une table commençant à se gaver devant le regard plein d’espoir de son digimon.

Le cœur serré par cette vision, je dus me détourner pour prendre ma commande. Malheureusement, je n’avais pas assez d’argent pour acheter en plus des frites pour le pauvre punimon affamé. Je commandai deux salades César avec la vinaigrette à part, comme ça je pourrais doser. Une fois que je reçus ma commande, je me dirigeai vers la table de l’inconnu. Je pris place sans me préoccuper du fait que c’était un peu malpoli, mais il fallait vraiment que je lui explique comment s’occuper de son digimon. Ça n’avait tout simplement pas de bon sens de le torturer ainsi. Je plaçai Nyaromon sur la banquette avec sa salade et levai mon regard vers le jeune homme.

- Le nom de ton digimon n’est pas Redirex, mais Punimon. Le mien c’est Nyaromon, pour être sûr que tu ne le débaptises pas, expliquai-je à mon vis-a-vis. Ton digimon s’il t’a mordu, c’est qu’il a essayé de te faire comprendre qu’il avait faim. Ce que tu sembles ne pas avoir compris.

Sur cette dernière phrase, je saupoudrai légèrement ma salade de vinaigrette et celle de mon digimon avec ce qu’il restait de mon sachet.

- Avec tout ça j’ai oublié de me présenter, je m’appelle Kohana et toi, commençai-je. Puisque nous sommes tous les deux des digisauveurs, on risque de devoir se côtoyer souvent.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamato Narah
Admin Dangereux
avatar

Féminin
Messages : 136
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 25
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Informations Informations:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Première rencontre [Pv Kohana]   Jeu 1 Nov - 0:18


Espèce de goinfre...

À peine avais-je commencer à manger que je me perdis dans mes pensées. Je ne cessais de me demander d'où venait cette étrange créature qu'on appelait digimon. Au début, je croyais qu'il s'agissait simplement d'un petit animal domestique bien banal, mais il s'avérait à être beaucoup plus rare. Il n'y avait pas de digimon à tous les coins de rue et sans trop savoir pourquoi, je ressentais le besoin de le cacher. Il ne fallait pas que les gens le voient, mais pourquoi ? Ce détail m'échappait, mais peut-être obtiendrai-je la réponse en cherchant un peu. Si seulement cet animal pouvait parler... cela m'aiderait énormément. Mais de tous les animaux que je connaissais, il n'y avait le perroquet qui était capable de répéter certains de nos mots. Tous les autres animaux en étaient incapables, alors je voyais mal les digimons parler. Après ce repas improvisé, j'allais me rendre à la bibliothèque pour chercher des renseignements dans les livres qui s'y trouvait. J'espérais vraiment que les digimons allaient êtres abordés dans l'un des livres, mais je ne croyais pas que c'était impossible. Il y avait bien des livres sur les chiens, les chats et toutes sortes d'animaux différents. Pourquoi les digimons feraient-ils exception ?

Je sortis subitement de mes pensées car la jeune fille de tout à l'heure était venue s'asseoir à ma table. Non mais, elle manquait un peu de respect en faisant ça, non ? Elle ne m'avait même pas demander pour prendre place, mais bon... autant faire comme si cela ne me dérangeait pas. La première chose qu'elle me dit était que la créature rouge ne s'appelait pas Redirex. D'où sortait-elle pour me dire cela ? C'était mon digimon, je pouvais lui donner le nom que je voulais. Elle ajouta ensuite qu'il s'appelait Punimon et j'en déduis que cela devait dépendre de l'espèce de digimon. Si le mien s'appelait Punimon, le sien s'appelait comment ? Intrigué, je me détournai vers mon digimon qui, toujours sur la table, fixait avec intensité le plat de salade qui avait été posé près du Nyaromon. S'il avait pu, il aurait sauter dans le plat et aurait tout manger ce qu'il pouvait. Mais bon, ce repas n'était pas à lui et il se contenta de rester immobile, observant la nourriture alors que son estomac gargouillait. La jeune fille enchaîna rapidement avec le nom de son propre digimon, qui ressemblait beaucoup à un chat. Elle semblait en savoir beaucoup sur ces créatures. Comment faisait-elle ?

- Punimon... je suis désolé si je t'ai surnommé autrement, je ne savais pas... Tu me pardonneras un jour ? Et aussi... ajoutai-je à l'intention de la jeune fille. Comment tu sais tout cela ?

Elle se présenta ensuite sous le prénom de Kohana et elle se disait "digisauveuse", tout comme moi. Cela devait avoir un rapport avec digimon. J'avais encore des questions à lui poser sur ce sujet, mais pour le moment, j'avais quelque chose de plus urgent à régler. Elle m'avait dit que mon digimon était affamé, voilà la cause des deux morsures que j'avais subit. Mais oui, quel idiot ! C'était clair pourtant, il me mordait pour me faire comprendre ce qu'il voulait, puisqu'il ne pouvait plus parler. Ne sachant pas trop quoi faire sur le coup, je vis qu'il me restait quelques frites, que je pris rapidement pour les donner à mon digimoné

- Tiens Punimon, mange. C'est bon tu vas voir.

C'est alors que les yeux larmoyants du petit Punimon se levèrent vers moi. C'était comme si je venais de lui donner tout l'or du monde. Je fus grandement touché par ce regard, il semblait si reconnaissant de ce simple geste. Puis, sans plus attendre, il s'attaqua aux frites et celles-ci disparurent en quelques secondes. Le moment suivant, le corps de la créature rouge s'illumina, sous mon regard ébahi. Que se passait-il ? Il n'avait pas digéré les frites ? C'était toxique pour lui ? Tout se passa tellement rapidement et je ne comprenais rien à ce qui se passait. Et si les gens présents dans le restaurant voyaient cela ? J'allais sûrement être jeté dehors. Lorsque la lumière disparu, par bonheur pour mes yeux, le petit Punimon n'était plus du tout lui même. Désormais, c'était une petite boule de poil beige et brun, avec des yeux marrons et une corne sur la tête. Waouh, décidément je préférai cette forme... Mais pourquoi c'était-il transformé ? N'y comprenant toujours rien, je tournai un regard vers Kohana, espérant qu'elle pourrait me répondre.

- Ah ! Merci, merci, merci, merci ! Ça fait tellement du bien de manger, merci Yamato ! Je m'appelle Tsunomon, maintenant ! Mais... le seul problème est que... j'ai encore faim... Beaucoup faim d'ailleurs. Est-ce que ça serait possible de ravoir de la nourriture ?

Alors là... c'était quoi ça !? Tsunomon ? Ce n'était plus Punimon ? Voyant que je ne bougeais pas et que mon regard mi-appeuré, mi-surpris était fixé sur lui, le digimon s'empressa de rajouter :

- Je t'expliquerai tout ensuite, ne t'inquiète pas. Je veux manger d'abord... si c'est possible.

Sans rien ajouter, je me levai de la table et retournai près du comptoir à l'entrée du restaurant. Je n'y comprenai plus rien... Tsunomon ? Une métamorphose ? Et seulement après avoir manger ? Qu'est-ce qui me disait qu'il n'allait pas changer de forme à nouveau en mangeant une seconde fois ? Bof, je verrai bien. Lorsque je fus devant le comptoir pour une deuxième fois, avec la serveuse, je commendai un second hamburger avec des frites et des croquettes en prime. Je me disais que ce digimon devait avoir énormément faim, puisque ça faisait des jours qu'il avait éclot et je ne lui avait toujours pas donner à manger. Une fois que j'eus payer, je retournai à la table et déposai la nourriture fraîchement achetée devant le Tsunomon. Ses yeux se mirent subitement à briller, il semblait tellement content. Même s'il ne me remercia pas oralement, je savais qu'il était reconnaissant. Le digimon s'attaqua rapidement à la nourriture, ne prenant même pas le temps de savourer chaque bouchée.

- C'est quoi cet espèce de légume blanc en forme de bâtonnet cuit dans l'huile avec cette magnifique couleur doré ?

- Euhm... on appelle ça des frites...

Pour toute réponse, le digimon lança une exclamation de joie et recommença à manger. Je mourrai d'impatience d'avoir des réponses à toutes les questions qui me passaient par la tête. Et lui... il semblait bien trop occuper à manger pour me répondre maintenant. Je tournai donc une nouvelle fois mon regard vers Kohana, espérant qu'elle puisse m'expliquer quelques petits détails, tandis que le goinfre terminait son repas ? C'était quoi un digisauveur, ainsi que le drôle de bidule métallique que j'avais reçu ? Pourquoi Punimon avait-il changé de forme et pourquoi avait-il un autre nom ? Il allait changer de forme combien de fois ? Et ça servait à quoi, au final ? N'en pouvant plus, je secouai la tête pour chasser toutes ses idées qui ravageaient mon esprit. J'espérais vraiment que la jeune femme pouvait m'éclairer un peu plus sur ce sujet.

_________________



.: ~ ¤ Prez' | Fiche | Carnet ¤ ~ :.


Dernière édition par Yamato Narah le Mar 13 Nov - 21:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kohana Hayashi
Digisauveuse de caractère
avatar

Féminin
Messages : 44
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 30

Feuille de Personnage
Informations Informations:
Inventaire:
MessageSujet: Re: Première rencontre [Pv Kohana]   Lun 5 Nov - 1:41

Dès que je l'informai de son erreur, il s'excusa auprès de Punimon de sa méprise. Il se tourna ensuite vers moi pour me demander comment je savais tout cela. Je n'avais pas encore vraiment répondu à sa question puisque je m'étais présentée tout de suite après. Mais surtout je lui avais fait remarquer que son digimon avait très faim. Il lui donna quelques frites. Je retins une grimace de dégoût, il n'allait tout de même pas nourrir son digimon avec de la malbouffe. Par contre, cela sembla faire le bonheur du Punimon. Celui-ci regardait le jeune homme comme s'il venait de lui offrir la septième merveille du monde. En quelques secondes, il avait englouti les quelques frites que lui avait laissées le digisauveur. Puis le corps du digimon rouge s'illumina, signe qu'il se digivolvait. Je mis ma main en visière sur le côté pour éviter d'être aveuglée par la vive lumière que dégageait le digimon. Je regardai l'expression de mon vis-à-vis et c'était assez hilarant de le voir paniquer et regarder autour de lui. J'entendis Nyaromon ricaner près de moi, tout en marmonnant quelque chose à propos du jeune homme. La lumière disparut rapidement et le digimon avait complètement changé de forme. Une longue corne noire se dressait sur sa tête et sa fourrure était devenue beige et orange. Estomaqué par la situation, mon voisin de table tourna son regard vers le mien, cherchant une réponse auprès de moi.

J'aurais bien voulu lui répondre, mais je fus coupée par le digimon qui ne cessait de remercier le jeune homme. C'est ainsi que j'appris le prénom de l'autre digisauveur, Yamato. Il précisa qu'il était Tsunomon et qu'il avait encore faim. C'était normal après tout, quelques frites n'étaient pas suffisantes pour combler l'appétit d'ogre d'un monstre digital. D'ailleurs, à sa façon de s'exprimer il était affamé. Il demanda ensuite à Yamato si c'était possible d'avoir d'autre nourriture. En remarquant le manque de réaction du jeune homme, le digimon lui promit de tout lui expliquer, mais qu'il fallait qu'il mange avant. Dès qu'il revint avec de la nourriture, les yeux de Tsunomon scintillèrent. Il s'empressa de manger. Je mangeai quelques bouchées de ma salade, n'écoutant pas toute de la discussion entre Yamato et son digimon. Je jetai un coup d'oeil vers Nyaromon qui mangeait sa salade avec appétit. Je relevai le regard pour rencontre celui du jeune homme. Ses prunelles noires étaient remplies d'interrogations. Après avoir pris quelques bouchées, je reposai mes ustensiles.

-À ce que je vois, tu sembles te poser beaucoup de question, remarquai-je. Je ne sais pas si je peux répondre à toutes tes interrogations. Je n'ai pas toutes les informations, mais je vais tenter d'éclairer un peu ta lanterne. D'abord, nous venons d'assister à la digivolution de Punimon en Tsunomon. Lorsqu'ils sont au stade bébé, ils se digivolvent dès qu'ils mangent. C'est ce qui m'est arrivé pour Nyaromon. Si j'ai bien compris ce qu'elle m’a dit, les digimons peuvent changer plusieurs fois de formes, mais il y a certaines conditions.

Je m'arrêtai quelques instants pour chercher les bons mots.

-Nous les digimons, nous sommes là pour vous protéger, renchérit Nyaromon de son siège. C'est grâce à votre digivice que nous pouvons le faire, nous avons besoin de vous, comme vous avez besoin de nous.

J'eus un sourire, tout en caressant tendrement mon digimon. C'était la première fois depuis ma sœur jumelle que je me sentais si proche de quelqu'un.

-Dis-moi quelles sont tes questions, ce sera plus facile pour moi d'y répondre que si je dois les deviner, ajoutai-je. Et j'aimerais savoir comment as-tu rencontré ton digimon ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamato Narah
Admin Dangereux
avatar

Féminin
Messages : 136
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 25
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Informations Informations:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Première rencontre [Pv Kohana]   Mer 7 Nov - 13:53


Mais oui ! Je suis bien un digimon !

Mais pourquoi est-ce que cet évènement était arrivé à moi et pas à un autre ? Pourquoi est-ce que c'était moi, un garçon bien ordinaire vivant dans un appartement avec ses parents, qui n'avait rien fait d'extraordinaire dans sa vie, qui devait être en charge d'un digimon ? Quelque soit la force ou bien la personne qui était au-dessus de tout cela, elle était tombée sur la tête... Elle avait décidément mal choisit sa personne. Si je prenais pas exemple la fille en face de moi, elle semblait être parfaite pour se genre de chose, contrairement à moi. Mais comment choisissent-ils leurs élus, si je peux nous appeler ainsi ? Si c'était par le caractère, encore une fois, je n'étais pas fait pour ça. C'était carrément une obligation et je n'avais pas envie de m'occuper d'un petit animal tout le reste de ma vie. M'enfin... les digimons pouvaient parler, donc ils avaient une certaine avance sur les animaux. Mais quand même... j'étais lié à un être vivant sans l'avoir véritablement voulu. Ils s'attendaient à quoi ceux-ci ? Que j'accepte sans rien dire ? Ils pouvaient bien se mettre le doigt dans l'oeil.

Mais bon, pour le moment, je ne pouvais rien faire de plus. J'étais impatient d'entendre les explications soit de la jeune femme ou bien du digimon beige qui venait tout juste de se transformer. Je devais apprendre à connaître cette créature, puisque nous étions destinés à vivre ensemble. En tout cas, il semblait aimé la nourriture grasse, donc ça n'allait pas être un problème. C'était bien la seule nourriture que j'étais capable de cuisiner... J'allais aussi devoir lui trouver une chambre, quoiqu'un petit panier allait sûrement faire l'affaire vu sa taille. Perdu dans mes pensées, la jeune fille et son digimon se mirent à manger leurs salades. Comment faisaient-elles pour avaler un truc pareil ? La salade, c'était bon pour les chevaux et les vaches. M'enfin... elle m'annonça rapidement que mon digimon s'appelait Tsunomon, à présent. À chaque fois qu'il se transformait il changeait de nom ? Alors là, ça allait être impossible pour moi de me souvenir de son nom. Elle ajouta ensuite qu'un digimon pouvait se transformer plusieurs fois, mais il y avait des conditions à remplir. Le petit Tsunomon était sur le point d'ajouter quelque chose, mais la Nyaromon prit les devants. Il attendit donc de terminer sa bouchée pour se lancer.

- En fait... les digimons ont six stades de digivolutions, minimum. Ça dépend s'ils possèdent des digi-oeufs et tout, mais ça je vais te l'expliquer plus tard. En ce moment, je suis au stade entraînement, tout comme Nyaromon. C'est notre deuxième stade, vois-tu. Pour se digivolver davantage, il faut qu'on est suffisamment mangé pour avoir le maximum de force mais surtout, notre digisauveur doit être en danger. On ne peut pas se digivolver comme ça sans rien. Plus on se digivolve, plus on devient imposant et plus on devient fort.

Alors, si je me retrouvais en danger prochainement, Tsunomon allait se transformer davantage pour me sauver ? Aucun ami digne de ce nom aurait eut le courage de faire ça pour moi. Malgré le fait que notre amitié ait été imposé, j'étais certain que tout allait aller pour le mieux entre nous. Je devais apprendre à le connaître et lui de même. Suite à ses paroles, le petit digimon reprit une bouchée de son hamburger. Bon... quel genre de question j'avais en tête ? J'en avais tellement que c'était difficile de s'en souvenir. Je le devais pourtant, si je voulais que Kohana y réponde.

- Je voulais savoir... ce que les digimons mangent normalement. Leurs habitudes de vie et tout ça. Combien en existe-il ? Y'en a-t-il des méchants ou bien tout le monde est gentil ? Et ce bidule là, il sert à quoi ?

Se sentant à nouveau interpellé, Tsunomon se dépêcha de terminer sa bouchée et s'empressa de répondre. Pas qu'il ne voulait pas que Kohana me réponde, au contraire, mais il sentait que c'était son devoir de renseigner son digisauveur.

- Ce petit bidule comme tu l'appelles, c'est un digivice. C'est très pratique, car c'est grâce à ça que nous les digimons, ont peut se digivolver plus facilement. Il peut aussi te permettre de créer un portail pour rejoindre le Digimonde, il peut t'aider à trouver d'autres digisauveurs et pleins d'autres choses dans le genre. Tu peux aussi recueillir toutes sortes d'informations sur les digimons que tu croiseras lors de ton aventure.

- Mon aventure ? Alors, je suis destiné à accomplir quelque chose à cause de ta présence ? Je veux dire... nous avons un devoir à accomplir ?

Mais pour cette question, Tsunomon préféra laisser la parole à Kohana. Si elle n'avait pas de réponse, il allait expliquer lui même, mais pour l'instant, il voulait terminer son repas. La jeune femme me demanda alors comment j'avais obtenu mon digimon. En fait... c'était une bonne question. Je n'étais même pas certain de ce qui s'était passé. C'était comme si j'avais vécu cet instant en rêve. Comment lui expliquer alors ? J'essayai de me remémorer ce moment du mieux possible, ne voulant épargner aucun détail. Peut-être que Kohana saurait m'éclaircir sur ce sujet.

- Je suis sur de rien, c'est ça le pire... répondis-je. Alors que je marchais tout bonnement dans la rue pour revenir chez moi, j'ai eu le temps de remarquer qu'il n'y avait personne dans les parages et j'ai comme été... aspiré par quelque chose. C'est difficile à dire, je tourbillonai dans tous les sens, c'était étrange. Je suis arrivé dans un univers inconnu, probablement le Digimonde, où j'ai reçu un oeuf et ce digivice. L'instant d'après, j'étais de retour sur terre. J'ai montré l'oeuf à ma soeur et quelques temps après, la créature rouge que tu as vu tout à l'heure, Punimon, en est sortit. Je savais que je devais absolument le cacher, comme si c'était enfoui en plus profond de moi et j'ai décidé de quitter la maison. Voilà... maintenant je suis à la recherche d'un appartement.

Je me tus, pour observer mon nouvel ami qui s'attaquait désormais aux croquettes de poulet. Quelques fois, je le voyais sautiller sur place, tout content que la nourriture soit aussi bonne. Un petit sourire en coin apparu sur mon visage et j'appuyai ensuite ma tête sur ma main, continuant d'observer le digimon beige. J'attendis aussi la réponse de Kohana, qui n'allait probablement pas tarder.

_________________



.: ~ ¤ Prez' | Fiche | Carnet ¤ ~ :.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kohana Hayashi
Digisauveuse de caractère
avatar

Féminin
Messages : 44
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 30

Feuille de Personnage
Informations Informations:
Inventaire:
MessageSujet: Re: Première rencontre [Pv Kohana]   Mer 14 Nov - 19:51

Le digimon de Yamato se révéla être assez bavard. Malgré son appétit d'ogre, il s'empressait de répondre à chaque question de posait le digisauveur, ne me laissant pas le temps de placer un mot. En vérité, ce comportement ne m'offusquait pas. Il était tellement empressé de répondre que s'en était comique et fort attachant. Je comprenais qu'il voulait avoir le plaisir d'expliquer lui-même à son digisauveur de quoi il en retournait. Tsunomon expliqua que les digimons avaient six stades de digivolution minimum, s'ils avaient des digi-oeufs ce nombre augmentait. Il précisa que lui-même et Nyaromon étaient au stade entraînement, soit leur deuxième stade. Pour qu'ils se digivolvent, plusieurs conditions devaient être réunies, ils devaient avoir mangé pour avoir le plus de force et nous devions être en danger. J'en comprenais que la raison d'être de nos digimons était de nous protéger, au péril de leur vie. Je tournai mon regard vers Nyaromon qui achevait de manger sa salade. Il était hors de question pour moi de la perdre. J'avais déjà perdu ma soeur, je ne pourrais pas survivre si je perdais mon digimon. Malgré moi, je m'étais déjà attachée à la créature digitale qui m'avait été envoyé.

Cette déclaration sembla rendre Yamato songeur. Je me demandais vraiment ce qu'il pensait par rapport à tout ça. Le jeune homme enchaîna avec d'autres questions concernant les digimons, comme leur habitude de vie, leur nombre, leur alignement. Puis, il se questionnait sur l'utilité du digivice, qu'il appelait bidule. Tsunomon s'empressa de terminer sa bouchée pour répondre à Yamato. Je me retins de d'éclater de rire en le voyant se dépêcher ainsi. Je le trouvai trop mignon à s'agiter ainsi. Le digimon lui répondit que le bidule était en fait un digivice. Il expliqua que cet objet facilitait les digivolution de nos digimons, permettait de rejoindre le digimonde et même de retrouver d'autres digisauveurs. De plus, on pouvait emmagasiner de l'information sur les digimons que l'on rencontrait au cour de notre aventure. Je ne m'étais pas encore rendu dans le digimonde, alors je ne savais pas trop à quoi ça ressemblait. Je me sentais extrêmement curieuse à l'idée de découvrir ce qui s'y cachait, mais en même temps j'éprouvais une certaine crainte. Qui n'était pas effrayé par l'inconnu, peu de gens pouvait se vanter de posséder une telle qualité. Toutefois, je ne me laissais jamais submerger par mes doutes. Je fus sortie de mes pensées par la réaction de Yamato aux déclaration de Tsunomon. Il se demandait s'il était destiné à accomplir quelque chose en raison de la présence de son digimon. Cette fois, le digimon beige et orange resta muet. Je tournai mon regard vers Nyaromon qui se faufila sur mes genoux, ayant terminé son repas. Je relevai le regard.

-J'ai cru comprendre que oui nous avions quelque chose à accomplir, répondis-je en voyant que Tsunomon ne répondait pas. Je ne sais pas encore quoi, même pour Nyaromon ce n'est pas vraiment claire. Il semblerait que l'équilibre entre nos deux mondes ait été bouleversé pour une raison qui m'est inconnue. Nous devons faire quelque chose pour y remédié, puisque la survie des deux mondes dépend de cet équilibre. C'est difficile de trouver des informations concernant le digimonde sur internet, on dirait que toutes les données ont été mystérieusement perdue. Si tu veux lorsque j'aurai trouvé quelque chose, je t'en ferai part.

Je n'avais pas grand chose à lui dire à ce sujet et ça ne devait pas être très satisfaisant. Par contre, je ne pouvais faire mieux pour l'instant. Nous changeâmes de sujet lorsque je demandai à Yamato comment il avait rencontré son digimon. Je compris qu'il s'était rendu dans les digimonde quelques secondes pour récupérer son œuf puis il était revenu dans notre monde. Je songeai qu'il avait de la chance d'y avoir été même si ce n'était que pour quelques secondes. Il avait montrer l’œuf à sa sœur et peu de temps après Punimon en était sorti. Il avait vite compris qu'il devait caché la présence du digimon aux autres membres de sa famille. Il semblait très proche de sa sœur pour lui avoir montrer son grand secret. Je ressentis un pincement au cœur à pensant à ma jumelle qui était disparue quelques années plus tôt. C'était toujours aussi douloureux malgré toutes ses années. Je retournai mon attention sur Yamato qui m'avouait avoir quitter sa maison pour se trouver un appartement. Puis il se tut, fixant son digimon qui se régalait avec les croquette au poulet. Un sourire étira ses lèvres face à l'attitude de son pokémon. Je passai une main pour caresser mon propre digimon, qui ronronna dès que je posai ma main sur elle. Un vrai chaton.

-Tu as eu de la chance d'aller dans le digimonde, même si c'est pour quelques secondes, dis-je après un moment de réflexion. Je n'ai pas eu la chance d'y aller, j'ai eu mon œuf alors que j'étais devant mon ordinateur avec mon digivice. Je n'ai pas trop eu de la difficulté à le cacher, je ne suis pas proche de ma famille, nos relations sont assez tendue. Quand elle a éclot, on s'est tout de suite bien entendu, n'est-ce pas Nyaromon ?

Le digimon leva la tête vers moi, souriant.

- Oui c'est vrai et toi au moins tu as pensé à me nourrir dès que j'ai éclot, répondis le digimon.

Je fronçai les sourcils.

-Nyaromon, n'en remets pas, je crois que Yamato connait déjà son erreur, rétorquai-je conciliante. Sinon quel genre d'appartement tu cherches ? Tu en as des visites de prévu cette après-midi ? Si tu n'as nul part où dormir tu peux venir chez moi, mes parents ne diront rien, ils ne viennent jamais dans ma chambre. Après tout entre digisauveur, on peut bien s'entraider puisqu'on devra faire équipe un jour ou l'autre. Ce n'est pas dans mes habitudes d'inviter des gens chez moi, mais je peux faire une exception pour un collègue. Je pourrais aussi t'aider pour trouver ton appartement, j'ai beaucoup de temps libre en ce moment.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamato Narah
Admin Dangereux
avatar

Féminin
Messages : 136
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 25
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Informations Informations:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Première rencontre [Pv Kohana]   Mar 20 Nov - 11:24


Youpi ! On part à l'aventure !

Cette histoire devenait de plus en plus intéressante... je n'en revenais pas. S'en était tellement incroyable que s'en en était presque irréel. Si je racontais cela à quelqu'un, il n'allait probablement pas me croire. Mais de toute façon, l'existence des digimons devaient rester secrète, dans notre monde du moins. Après les explications empressés de mon jeune digimon, j'étais davantage impatient de retourner dans le digimonde, mais pour y passer du temps cette-fois. Pas en un passage éclair. Et puis, c'était l'univers de Tsunomon. Il ne l'avait probablement pas connu, puisque je l'avais reçu sous forme d'oeuf. Mais comme toute personne n'ayant jamais visité son pays natal, ce n'est pas le désir qui manque. Ça devait être la même chose pour lui. Y'avait-il de grandes villes dans le Digimonde ? Il n'y avait sûrement aucun humain, mais les digimons avaient-ils les mêmes loisirs que nous ? Je me demandais beaucoup à quoi cela ressemblait, s'il allait y avoir des endroits où j'allais me sentir à mon aise. Lorsque j'avais été aspiré dans le Digimonde, je n'avais vu aucun paysage autour de moi, comme si quelqu'un, voir même un digimon, m'en empêchait. Maintenant que je savais comment faire pour y aller, j'étais de plus en plus impatient juste à cette idée. Demain, ou après-demain, Tsunomon et moi ferons notre premier voyage dans ce monde parallèle.

Mon nouvel était sur le point de finir son repas lorsque j'entendis la remarque désobligeante de la Nyaromon. Sur le coup, je froncais les sourcils tout en la cherchant du regard. Elle n'avait plus à me reprocher une telle chose, puisque c'était réglé désormais. Elle n'avait pas remarqué que j'en avais été profondément désolé ? Je ne voulais pas que cela se produise et comment j'étais censé savoir qu'il fallait nourir un bébé digimon dès son éclosion ? Je n'y connaissais rien et encore... présentement je n'avais qu'une base en la matière. J'étais tenté par la proposition de la jeune femme, mais en entendant cette réplique, ça me dégoutait. Si j'allais chez elle pour me faire chier, elle pouvait bien oublier ça. Après tout, c'était sûrement une mauvaise idée. Même si on était deux digisauveurs, ont ne se connaissaient pas du tout. Autant rentrer chez un inconnu comme ça, sans raison. J'attendis donc patiemment que mon digimon termine son repas et lorsque ce fut fait, je ramassai rapidement la table, allai jeter les déchets dans la poubelle tout près et revint vers la table en prenant la boule de poil beige dans mes bras.

- Bon, je suis bien content d'avoir fait connaissance avec vous, mais nous devons partir. Nous avons déjà perdu suffisamment de temps et nous avons une longue journée devant nous. Bonne journée à vous deux.

- Yami, attend. Je me doute que cela te tente beaucoup d'accepter sa proposition. Alors, pourquoi tu ne le fais pas ? Ça serait une bonne occasion pour toi de trouver une place où habiter avant ce soir. Je ne sais pas pour toi, mais moi je n'ai pas envie de dormir dans la rue.

Il avait raison. Cela faisait à peine quelques jours que nous étions ensemble et je sentais déjà un lien étroit entre nous deux. Je n'avais rien dit à la proposition de Kohana, mais il avait perçu ma réponse comme s'il avait réussit à lire dans mes pensées. C'était vraiment étrange... Ne sachant plus quoi faire, je baissai mon regard sur mon digimon, qui m'observait aussi en retour. Je fini par soupirer et je relevai la tête vers la jeune femme.

- D'accord... pourquoi pas. Ce n'est pas une mauvaise idée, après tout.

Tout en gardant mon digimon dans mes bras, je lui soufflais d'avoir l'air d'une peluche dès maintenant. Puisque je devais sortir du restaurant, autant le fait tout en étant discret. Par chance, personne ne se douta de rien, à part un enfant qui, ayant remarqué ma peluche, semblait bien intéressé à en avoir une semblable. Pressant le pas, je me dépêchai de sortir et attendit Kohana sur le trottoir. Je ne savais pas où elle habitait, mais je savais que je n'allais pas tarder à le savoir.

_________________



.: ~ ¤ Prez' | Fiche | Carnet ¤ ~ :.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kohana Hayashi
Digisauveuse de caractère
avatar

Féminin
Messages : 44
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 30

Feuille de Personnage
Informations Informations:
Inventaire:
MessageSujet: Re: Première rencontre [Pv Kohana]   Ven 7 Déc - 0:06

Je remarquai tout de suite que la phrase de Nyaromon avait piqué au vif le digisauveur. Je jetai un regard en coin à mon digimon pour lui faire comprendre que je n'avais pas apprécié son insolence vis-à-vis de Yamato. Son expression s'était d'abord fait intéressé par ma proposition, mais il se rembrunit aussitôt après. Mon digimon était visiblement allé trop loin. Un silence embarrassant s'installa entre nous. Je terminai de manger ma salade pendant que Tsunomon en faisait de même. Dès que le digimon beige et orange eut terminé son assiette, le jeune homme s'empressa de ramasser la table. Mon malaise augmenta, provoquant un serrement au ventre en réalisa à quel point il semblait être contrarié. Yamato brisa le silence en affirmant qu'il était content d'avoir fait notre connaissance. Il devait dire cela pour être poli, pas parce qu'il le pensait. Je grimaçai à cette pensée, je m'étais mise à dos le premier digisauveur que je rencontrais, ça commençait mal. Je jetai un autre coup d'œil en coin à Nyaromon, qui me regardait innocemment. Il affirma avoir perdu assez de temps et qu'il était bien occupé et il nous souhaita une bonne journée. Je fus piquée au vif par sa phrase, ainsi ce dîner en ma compagnie était une perte de temps. J'allais faire une remarque acerbe, lorsque Tsunomon parla. Il savait que son digisauveur voulait accepter ma proposition, il l'encouragea fortement à consentir à mon offre. Il ajouta qu'il n'avait pas envie de passer la nuit à la belle étoile. Les paroles du digimon semblèrent faire réfléchir Yamato qui releva le regard vers moi.

Il céda aux arguments du Tsunomon en acceptant mon offre. Je laissai échapper un soupir, légèrement haletante. Je réalisai que j'avais retenu mon souffle en attendant la réponse de Yamato. Celui-ci chuchota quelque chose à son digimon qui était dans ses bras, puis se dirigea vers la sortie. Il m'attendait sur le trottoir. Je m'empressai de ramasser ce qui restait sur la table. Je pris Nyaromon dans mes bras et mit mon sac sur mon épaule.

-J'espère que tu vas éviter les commentaires désobligeants envers Yamato, murmurai-je à mon digimon. C'est nouveau pour lui, comme ce l'était pour moi. On doit l'aider pas le caler.

Nyaromon n'ajouta rien, me faisant clairement comprendre qu'elle avait bien saisi ce que je lui disais. Elle savait qu'elle m'avait contrariée avec sa remarque et elle ne voulait pas me décevoir une nouvelle fois. Puisque la digisauveuse voulait laisser une chance à ce jeune homme, elle n'avait d'autre choix de s'incliner. D'ailleurs, la nyaromon était convaincue qu'il n’était pas mauvais, il semblait seulement un peu négligent et perdu avec toutes ces nouvelles.

-Alors Yamato, est-ce que tu avais quelque chose de prévu avant de venir chez moi, m'enquis-je en le rejoignant.Sinon, je peux t'emmener chez moi et nous ferons quelques recherches ensemble. J'ai tout mon temps, puisque je ne vais pas à l'école cette semaine.

Penser à l'école, me rappela l'altercation avec les garces et raviva la douleur à mes jointures écorchées. Je n'avais pas vraiment ressenti la douleur auparavant, mais maintenant elle se manifestait avec acuité. J'espérais que mes parents ne seraient pas à la maison lorsque nous allions arriver, car je savais que la dispute allait être inévitable. Cela reviendrait à devoir expliquer à Yamato les raisons de mes congés soudains et je ne voulais pas vraiment m'expliquer. Je ne le connaissais pas encore assez pour lui raconter tous mes secrets. D'ailleurs, seule Nyaromon connaissait vraiment chacune de mes pensées. Toutefois, il y avait quelque chose chez Yamato qui m'attirait et qui m'inspirait confiance. Je n'arrivais pas vraiment à comprendre ce sentiment nouveau. La seule autre personne qui m'avait inspiré ce type d'émotion était Akaria, l'une de mes amies à l'école. Elle allait me manquer durant ce congé forcé. Je secouai la tête pour sortir de mes pensées. Je fixai Yamato dans l'attente de sa réponse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamato Narah
Admin Dangereux
avatar

Féminin
Messages : 136
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 25
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Informations Informations:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Première rencontre [Pv Kohana]   Ven 14 Déc - 16:23


Pourquoi j'ai pas le droit de parler ? C'est injuste...

Avec toutes ses choses nouvelles que je venais d'apprendre, je ne savais décidément plus trop quoi penser. Je commençais à me faire à l'idée de cette nouvelle vie, même si pour l'instant, c'était loin de me plaire. J'allais devoir presque tout partager avec ma petite créature partenaire. Pas que je ne l'aimais pas, au contraire, je l'appréciais déjà, mais j'étais certain que notre relation allait davantage s'améliorer avec le temps. Ouais, ça j'en était absolument certain. Déjà que toutes ses nouvelles me perturbait un peu, il fallait que la Nyaromon de Kohana ajoute son grain de sel. Je me sentais déjà mal dans toute cette histoire, elle n'avait pas besoin de me culpabilise davantage. M'enfin... j'espérais aussi que cela allait se calmer. Si on était destiné à travailler ensemble, Kohana et moi, il serait préférable que je m'entende bien avec son digimon. Surtout Tsunomon, puisque cela allait sûrement être sa partenaire de combat. Parlant de Tsunomon... les deux femelles semblaient bien l'apprécier, quoique ça pouvait aussi seulement être une impression.

Une fois en dehors du restaurant, je n'attendis pas très longtemps le retour de la jeune femme. Malgré l'agitation qui avait en ce lieu en cette heure de dîner, nos digimons passaient assez inaperçus. C'était déjà pas mal, ça allait bien nous aider si on avait à marcher beaucoup pour se rendre jusqu'à la maison de Kohana. Cependant, cette dernière me posa une question lorsqu'elle me rejoignit. Je n'eus pas à réfléchir pour ma réponse, mais l'une de ses paroles m'avait fait froncer les sourcils. Quelque chose m'avait largement intrigué.

- Et bien non, je n'avais rien de prévu ensuite, sauf faire des recherches pour trouver un appartement. Mais puisqu'on va faire cela chez toi, non je n'ai rien d'autre de prévu. Et pourquoi tu ne vas pas à l'école cette semaine ? Tu as lâché tes études ? Tu veux te rebeller contre l'éducation ?

Alors que je sentais que mon digimon allait lui aussi poser une question, je m'empressai de plaquer ma main contre sa bouche pour l'en empêcher. Tsunomon se débattit légèrement, ne comprenant pas la réaction de son digisauveur. Il comprit la raison de son geste quelques instants après et cessa de bouger. Je pu enfin retirer ma main et remerciait mon digimon du regard pour ne pas avoir prononcer un seul mot.

- Tu pourras peut-être parler une fois qu'on sera chez Kohana, mais certainement pas maintenant, lui soufflai-je, pour qu'il soit le seul à m'entendre.

Je suivis donc la jeune femme jusqu'à sa demeure. J'avais hâte de voir si elle habitait près de chez moi ou non. Probablement pas, ce quartier-ci était assez grand, il y avait très peu de risque que sa maison soit près de la mienne. M'enfin... j'allais bien voir. La seule chose qui me rendait légèrement nerveux était le fait de rencontrer sa famille. Je ne m'entendait pas très bien avec la mienne, alors je n'imaginais pas en rencontrer une autre... Peut-être allaient-ils être plus agréable que mes parents. J'allais bien le voir de mes propres yeux. Kohana avait-elle des frères et soeurs ? Si c'était bien le cas, je me questionnais aussi à savoir si ils ou elles étaient aussi des digisauveurs ou digisauveuses. Le fait d'en être un est-il héréditaire ? Sûrement pas, mes parents sont loin de posséder des digimons. Mais si un enfant y est destiné, est-ce que les autres enfants de cette même famille peuvent l'être aussi ? Perdu dans mes pensées, je suivis la jeune femme sans rien ajouter.

_________________



.: ~ ¤ Prez' | Fiche | Carnet ¤ ~ :.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kohana Hayashi
Digisauveuse de caractère
avatar

Féminin
Messages : 44
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 30

Feuille de Personnage
Informations Informations:
Inventaire:
MessageSujet: Re: Première rencontre [Pv Kohana]   Dim 13 Jan - 23:36

Je remarquai aussitôt qu'un élément de ma réponse l'avait alerté. Je me demandais ce qui le faisait froncer les sourcils ainsi. Je me retins de poser une quelconque question, préférant le laisser décider quand il allait me le dire. Je fus tirée de mes songes par la voix de Yamato qui répondait à mes questions. Ainsi, il n'avait rien de prévu, hormis faire quelques recherches pour un appartement. Si je comprenais bien, il était parti de chez lui sans être certain d'avoir un toit sur la tête. Soit il était courageux ou bien il était seulement insouciant. Malgré que je l'appréciais, je dus pencher pour la deuxième explication. Pas que je le trouvais trouillard, simplement que l'insouciance cadrait mieux avec ce que je connaissais de sa personnalité. Il ajouta que comme nous allions faire ces recherches chez moi, il n'avait rien de prévu. Puis, il me demanda pourquoi je n'allais pas à l'école durant la semaine. Sans me laisser le temps de répondre à cette première interrogations, il enchaîna en me demandant si j'avais lâcher l'école ou si je me rebellais contre le système éducatif. Je ne pus retenir un sourire en entendant ses questions, il était loin de la vérité. J'aimais l'école, j'appréciais apprendre, mais c'était l'ambiance intimidatrice qui régnait dans cet endroit qui me répugnait. Ça me surprenait qu'il pense que je me rebellais, puisqu'habituellement les gens me prenaient pour une élève modèle.

Le digimon de Yamato s'agita dans ses bras, désirant ajouter son grain de sel à la conversation. Toutefois, le jeune homme l'empêcha de parler en mettant sa main devant la bouche du digimon. Celui-ci se débattit pour se libérer la bouche. Quelques minutes plus tard, il cessa de gesticuler. Il lui souffla quelque chose que je n'entendis pas.

- Non je ne me rebelle pas contre l'éducation et je n'ai pas lâché les études, la vérité est toute autre, lui répondis-je légèrement honteuse. En fait, j'ai été suspendue parce que je me suis battue avec une autre fille qui s'amusait à ridiculiser mes amis. Voilà pourquoi j'ai du temps libre.

Je ne savais pas ce qu'il allait penser de moi après mon aveu, mais j'avais préféré opter pour la vérité plutôt que de m'embourber dans des mensonges inutiles. Mon honnêteté m'attirait parfois des ennuis ou m'aidait. Suite à ma réponse, le trajet se fit dans le plus grand silence. Nous étions chacun perdus dans nos pensées. Je souhaitais de tout coeur que mes parents soient absents à notre arrivée. Je ne voulais pas qu'ils me fassent une scène devant Yamato, ce serait tellement gênant. Il fuirait sûrement à la première occasion en se disant que je vivais dans une famille de fou. Je savais que je n'allais pas pouvoir y échapper, mais je préférais retarder ce moment. Me sentant inquiète et songeuse, Nyaromon gigota dans mes bras. Je baissai le regard vers elle, surprise de sa soudaine agitation. Dès qu'elle eut mon attention, elle me sourit se voulant rassurante. Son sourire me réconforta, sans chasser complètement l'angoisse qui me tenaillait. J'en arrivais à me demander si c'était vraiment une bonne idée que j'ai proposé à Yamato de venir chez moi. J'ai voulu l'aider, mais peut-être allais-je avoir l'effet contraire. Enfin, il était trop tard pour changer d'idée. Bien trop tôt à mon goût, nous arrivâmes devant ma maison. Nous demeurions dans un quartier banlieusard où toutes les maisons étaient identiques. Je n'aimais pas vraiment cet endroit, ou tout ce qui sortait de l'ordinaire était proscrit ou envié. Tous les voisins étaient obnubilé par ce qui se passait dans le jardin de l'autre, au lieu de se concentrer sur le leur. Je fus soulagée lorsque je remarquai qu'il n'y avait pas de voiture à la maison. Mes parents travaillaient aujourd'hui, nous étions tellement distants depuis la perte de ma soeur que je ne savais même pas quand ils travaillaient. Je guidai Yamato jusqu'à l'intérieur, soudain plus détendue.

- Voici la demeure "familiale", présentais-je en insistant sarcastiquement sur le mot familiale. Je t'avertis tout de suite, ma famille et moi ne nous entendons pas très bien. Ce sera encore pire quand ils vont apprendre ce que j'ai fais à l'école, quoiqu'ils doivent déjà le savoir puisque la direction à dû les appeler. Enfin, je vais essayé de faire pour que tu n'aies pas à subir ça. Peut-être n'oseront-ils pas m'enguirlander devant toi, puisque c'est la première fois que je ramène un ami.

Je me dirigeai vers ma chambre, prenant le matelas gonflable dans le garde-robe au passage. Je le fis entrer dans ma chambre, légèrement intimidée. Après tout, c'était la première fois que je montrais ma chambre à un inconnu. Je me disais que je n'avais pas à m'en faire puisqu'elle était dans un ordre impeccable. Je dépose le matelas sur le sol, nous allions avoir suffisamment de temps pour le gonfler plus tard. Je pris les draps de rechange dans mon armoire pour qu'on puisse les mettre sur le lit gonflable. Nyaromon se précipita hors de mes bras pour se placer sur mon lit. Je m'approchai de mon ordinateur pour l'ouvrir.

- Alors tu as une idée de quel type d'appartement tu cherches ? lui demandai-je. Enfin, si tu veux on peut attendre un peu avant de chercher ton appartement. On peut parler un peu.

Je ne voulais pas qu'il pense que je voulais me débarrasser de lui, au contraire, je voulais qu'il soit près de moi le plus longtemps possible. Ça ne m'étais jamais arrivé désirer la présence de quelqu'un. Ça m'intriguait et ça me déstabilisait aussi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamato Narah
Admin Dangereux
avatar

Féminin
Messages : 136
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 25
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Informations Informations:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Première rencontre [Pv Kohana]   Sam 2 Fév - 0:16


C'est quoi ce drôle de truc ?

À moins que ces cours eut été annulé aujourd'hui, je n'avais aucune idée du fait que Kohana ne se trouvait pas à l'école aujourd'hui. Comme la plupart des adolescents, elle avait peut-être décider de sécher les cours pour aujourd'hui. Si c'était bien le cas, cela ne me surprendrait pas énormément, puisque c'était exactement ce que j'avais fais. J'avais quitté la maison en même temps que ma soeur, faisant ainsi croire à mes parents que j'allais bien à l'école. Mais une fois rendu sur place, j'étais rapidement retourné en ville, tout en transportant mon petit compagne dans mon sac. Mais d'un autre côté, Kohana semblait être trop sage pour faire une telle chose. C'est lorsqu'elle m'annonça qu'elle s'était battue à l'école que je n'osais pas croire ce qu'elle venait de dire. Non... elle était sérieuse ? Elle s'était vraiment battue !? Comment avait-elle fait ? Même moi, je n'avais jamais fais ça. Elle avait du être confronté à quelque chose d'insupportable. Cette autre fille avait du l'irrité au plus au point et je compris que ses amis semblaient êtres très importants pour elle. Plusieurs questions me brûlaient la langue, comme contre qui elle s'était battue, mais je préférais me retenir. Ce n'était pas le moment de parler plus en détail de ce sujet, puisqu'on arrivait finalement chez elle.

- Je vois... mon je sèche carrément les cours, enfin... pour aujourd'hui seulement. Je crois que trouver un appartement est plus important qu'une journée d'école. Mais bon, mes parents croient que j'y suis, alors ça va, je ne crains rien.

Toujours dans mes bras, Tsunomon se contentait d'écouter la conversation, même s'il avait bien envie de répondre quelques fois. Il se contentait de jeter quelques regards de temps à temps à la Nyaromon, se demandant à quoi elle pensait. C'est alors que je vis la maison de la jeune femme et à première vue, elle semblait bien mieux que la mienne. Les maisons des alentours étaient toutes identiques, mais cela ne me dérangeait pas du tout. J'aimais bien, même. C'était facile de se fondre parmi les autres et on ne pouvait pas s'attirer les regards méprisants des voisins si jamais on faisait quelque chose qui les déplaisaient. Mais bon... je n'avais pas encore de chez moi et je savais qu'un appartement ressemblait bien à cela. Les gens ne pourraient pas me juger juste avec l'apparence extérieur de ma demeure. Tandis que j'étais perdu dans mes pensées, la jeune femme ouvrit la porte de la maison et je réalisai quelques instants plus tard que nous étions seuls. Elle ne semblait pas être en bon terme avec ses parents et je me demandais bien pourquoi. Encore quelque chose chez elle qui piquait ma curiosité, mais que je n'osais pas lui demander pour le moment. Moi non plus je ne m'entendais pas très bien avec mes parents, ils me laissaient plutôt indifférent. C'était mon frère aîné que j'aimais moins, mais je n'allais plus trop avoir l'occasion de le voir désormais.

Kohana alla chercher un matelas qu'elle installa dans sa chambre. Elle m'y fit entrer avec Tsunomon et je ne fus pas surpris de sa part de voir une pièce très bien rangé et très propre. C'était une fille, après tout. Moi, ma propre chambre ressemblait presque à un dépotoire, mais c'est normal, je suis un gars... La jeune fille semblait mal à l'aise à cause de ma présence et je me souvins à cet instant que j'étais le premier ami qu'elle invitait chez elle. Je me demandais bien comment elle faisait puisque, pour ma part, j'avais invité des dizaines et des dizaines d'amis chez moi depuis toutes ses années d'école. C'était encore une chose de son passé qui m'intriguait au plus haut point. Tandis qu'elle était en train d'ouvrir son ordinateur, je m'installai confortablement au sol, ayant l'intention de souffler le matelas. C'était moi qui allait dormir au sol, c'était donc à moi de m'occuper de tous ses préparatifs. Pendant ce temps, mon digimon avait bondit sur le lit pour se retrouver aux côtés de Nyaromon. Kohana me posa ensuite une question au sujet de mon appartement, alors que j'essayais tant bien que de mal à souffler dans le matelas.

- Je sais pas trop. J'aimerai qu'il soit assez spacieux, puisque nous allons être deux à vivre dedans. Un 4 1/2, de préférance. Je me fiche un peu qu'il y ait du tapis ou non et il faut qu'il accepte les animaux, au cas où Tsunomon se ferait repérer. Pour enlever les doutes, je ferais croire que c'est un chien ou un autre truc du genre.

- Hey ! Tu pourrais aussi me faire passer pour une peluche. En ce moment, je ressemble pas trop d'un chien, si tu veux mon avis...

- Ouais t'as raison, tu ressembles plus à un gros hamster !

Fâché par cette remarque, le digimon s'élança du lit pour venir me frapper en plein visage. Sous la force de l'impact, je perdis l'équilibre et m'écrasai sur le sol de la chambre. Cela ne paraissait pas, mais ce coup m'avait fait bien mal. Alors que mon compagnon retournait sur le lit en bondissait, je me redressai et me tournai vers la jeune femme.

- On peut chercher et discuter un peu en même temps, non ? J'ai hâte que ça soit officiel, je vais être soulagé d'avoir un toit sur la tête.

_________________



.: ~ ¤ Prez' | Fiche | Carnet ¤ ~ :.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kohana Hayashi
Digisauveuse de caractère
avatar

Féminin
Messages : 44
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 30

Feuille de Personnage
Informations Informations:
Inventaire:
MessageSujet: Re: Première rencontre [Pv Kohana]   Mar 12 Fév - 0:41

J'étais constamment surprise par la nonchalance de Yamato. Il avait purement et simplement sécher les cours. Pas que je le jugeais, après tout il faisait ses propres choix, mais ça ne m'empêchait de rester perplexe. D'ailleurs, j'aurais été bien mal placé pour le juger, après tout j'avais été jetée dehors de l'école pour m'être battue. C'était bien pire que de simplement sécher des cours pour se trouver un appartement. Il avait fait tout ça à l'insu de ses parents. Sa relation avec ses parents ne semblait pas être au beau fixe, un peu comme moi. C'était quelque chose qu'on pourrait partager. J'étais impatiente de pouvoir faire comme lui et partir de chez moi. Pendant que j'ouvrais mon ordinateur, il s'installa au sol avec la ferme intention de souffler le matelas. Je me tournai vers lui, surprise. Il voulait vraiment souffler ça avec sa bouche, il allait mourir asphyxié avant même que le matelas commence à prendre forme.

-Attends avant de le gonfler ainsi, nous avons une pompe pour le gonfler, l'informai-je. Ça peut attendre un peu, non ?

Nyaromon fut rapidement rejointe par Tsunomon. La poule féline regarda son compagnon surprise. Ça lui faisait étrange d'avoir un ami comme elle, ça faisait des jours qu'elle était seule avec Kohana. Toutefois, elle n'allait pas s'en plaindre, le digimon bicolore était un compagnie fort agréable. Pour ma part, j'écoutait attentivement la réponse que Yamato fournissait à ma question concernant ce qu'il recherchait. Les seules exigences qu'il avait c'était qu'il soit spacieux, qu'il ait deux chambres et qu'ils acceptent les animaux. Cette dernière condition c'était surtout au cas où Tsunomon serait découvert. D'ailleurs, il s'en suivit une petit dispute entre le digisauveur et son digimon. Ce dernier affirma qu'il pourrait se faire passer pour une peluche. Je ne sais pas s'il serait convaincant, après tout il semblait assez bavard. Il évoqua le fait qu'il ne ressemblait pas trop à un chien dans sa forme actuelle. Yamato concéda qu'il n'y ressemblait pas, mais plutôt qu'il avait l'apparence d'un gros hamster. Cette comparaison sembla mettre la boule bicolore en colère. Le digimon s'élança du lit pour frapper le jeune homme au visage. Celui-ci s'écrasa sur le sol sous l'impact du coup de son digimon. Ça ne devait pas faire du bien, songeais-je en fixant la bouille cornue qui retournait vers le lit. Le digisauveur retrouva rapidement contenance, puisqu'il se redressa et se tourna vers moi. Il proposa qu'on cherche et qu'on discute en même temps. Il était impatient que ce soit officiel et qu'il ait un toit sur la tête. Je le comprenais parfaitement, après tout il n'avait plus de chez lui en théorie puisqu'il avait quitté la demeure familiale.

- Je comprends parfaitement que tu sois impatient d'avoir ton appartement, concédai-je. Ça va sûrement te sembler indiscret, mais quels sont te moyens financiers pour un appartement. Ce serait important pour savoir quel montant tu pourrais te permettre de payer. Peut-être qu'il faudrait que tu te trouves un emploi en parallèle avec tes études.

Je m'arrêtai quelque instants, pour lui laisser un peu de répit. Après tout, je le bombardais de questions, auxquelles il n'avait sûrement pas pensé. Enfin, je pensais cela parce qu'il m'avait semblé légèrement insouciant, mais je pouvais encore me tromper. J'ouvris le navigateur et commençai à taper l'objet de ma recherche.

- Il va falloir te faire un budget aussi, si tu veux je pourrais t'aider à faire ça, lui proposai-je. D'ailleurs, tu étudies en quoi ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamato Narah
Admin Dangereux
avatar

Féminin
Messages : 136
Date de naissance : 10/07/1993
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 25
Localisation : Québec

Feuille de Personnage
Informations Informations:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Première rencontre [Pv Kohana]   Ven 15 Fév - 14:03

Je ne comprenais pas trop la façon de penser de Kohana... enfin, elle ne voulait pas que je gonfle le matelas à l'aide de ma bouche. Ce n'était pas la première fois que je le faisais, j'avais gonflé de nombreux objets moi-même et non, pour ceux qui ont des pensées perverses, je n'ai jamais soufflé de poupée gonflable. Certes, ce travail allait sans doute être long, mais pendant qu'on cherchait un appartement, je pouvais préparer le matelas tranquillement. Elle me disait que cela pouvait bien attendre, mais plus vite il serait installé, mieux cela serait. Elle avait une pompe fait exprès pour ce genre de chose, mais elle allait probablement la sortir avant qu'on aille se coucher et à ce moment-là, je n'aurai plus la force, ni la volonté de gonfler ce matelas. Aussi, nous étions seuls, alors on pouvait faire tout le bruit qu'on voulait pour le gonfler, avec la pompe ou pas. Ohhh... mais attendez une seconde. J'étais sur le point d'obéir à la demande d'une femelle. Oui, Kohana était très gentille, mais elle restait tout de même une fille et je n'écoutais presque jamais ce sexe. Je n'allais pas commencer maintenant. Tout en lui jetant un regard en coin, je pris le matelas gonflable et porta l'extrémité de ce dernier à ma bouche, commençant à le souffler par moi-même.

J'aimais bien titiller la jeune femme ainsi et j'étais impatient de voir comment elle allait réagir. Pendant qu'elle trouvait un site où il y avait plein d'offre d'appartement, je pouvais bien commencer à préparer le matelas. Après tout, c'était moi qui allait l'utiliser cette nuit, alors c'était à moi de le gonfler seul. C'est à ce moment-là que je constatai que mon digimon m'observait d'un regard intrigué, se demandant bien ce que Kohana allait faire en voyant que son digisauveur de l'écoutait pas. Et qu'il faisait exprès en plus. Tsunomon détourna les yeux après un moment, ne sachant pas trop quoi faire pour faire passer le temps. Il s'avança doucement vers le pied du lit et s'y coucha confortablement, ayant bien l'intention de somnoler pour un moment. Il aurait bien aborder la Nyaromon pour discuter un peu, mais il connaissait son caractère bien trempé et il avait peur de se faire renvoyer si cette dernière ne voulait rien savoir de lui. Il se contenta donc de soupirer et ferma les yeux, oubliant tout ce qui se trouvait autour de lui.

Tandis que je soufflais toujours dans le matelas et que ce dernier n'avait pas encore prit forme, la jeune femme me demanda mes moyens financiers. Elle croyait que j'allais devoir travailler pendant mes études pour pouvoir me payer un loyer, mais c'était loin d'être le cas. J'avais pensé à ce petit détail en quittant la maison et j'avais hâte de voir la réaction de Kohana lorsque j'allais lui annoncer. Je cessai donc de gonfler le matelas pour un moment et je me redressai légèrement pour fouiller dans l'une de mes poches. J'en sortit mon porte-feuille, que j'ouvris et prit une carte dans ce dernier. Cette simple carte était une "bénédiction" pour moi et je ne devais absolument pas la perdre. Je l'observai donc quelques secondes avant de la poser sur le bureau, devant la jeune femme.

- C'est la carte de crédit de mon père, lui annonçai-je. Je lui ai prise en cachette juste avant de quitter la maison. Je peux donc m'en servir comme je veux, mais pendant un court moment. Lorsqu'il s'en rendra compte, il va sûrement verrouiller sa carte et je n'y aurais plus accès. Mais bon, elle peut bien me servir pour payer mon appartement, ainsi que plusieurs mois de loyer. Je trouverais un travail entre-temps pour payer les autres mois. Il n'y a pas d'inquiétude à y avoir.

J'eu donc un petit sourire tout en retournant m'asseoir au sol pour reprendre mon travail se souffleur de matelas. La présence de la carte allait sûrement perturbé Kohana et j'avais bien hâte de voir sa réaction. Allait-elle m'engueuler ou bien ne rien dire ? Allait-elle même approuver mon geste ? J'allais bien vite le savoir. Après quelques respirations de plus, je gonflais davantage le matelas et cessai lorsqu'elle me demanda en quoi j'étudiais. Qu'allait-elle penser de mon avenir ? Il n'y avait rien de certain et je ne savais même pas dans quel domaine j'allais aller pour travailler. Le fait d'être devenu digisauveur du jour au lendemain m'avait peut-être sauvé en quelque sorte, car cela ne m'aurait pas déranger d'être payer pour protéger le monde. Mais bon... c'était bien beau de rêver, mais je devais rester réaliste.

- En fait... je n'étudie en rien de particulier. Je fais seulement les cours obligatoires pour le moment, je ne sais pas trop dans quoi me spécialiser. Il n'y a rien qui m'intéresse vraiment, enfin... qui m'intéresse assez pour que je travail là-dedans. Et toi, tu étudies en quoi ?

_________________



.: ~ ¤ Prez' | Fiche | Carnet ¤ ~ :.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kohana Hayashi
Digisauveuse de caractère
avatar

Féminin
Messages : 44
Date de naissance : 05/09/1988
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 30

Feuille de Personnage
Informations Informations:
Inventaire:
MessageSujet: Re: Première rencontre [Pv Kohana]   Mar 2 Avr - 22:30

Je fouillai les pages du sites, lorsque j'entendis que mon invité continuait de souffler dans le matelas. Je pinçai les lèvres en songeant qu'il ne semblait pas vouloir m'écouter. Je cessai mes recherches pour me tourner vers lui, les yeux d'abord plissés. Je remarquai le regard en coin qu'il me jetait. J'avais la vague impression qu'il cherchait à me provoquer. J'arquai un sourcil, il n'était pas question que j'embarque dans son jeu. Je pris une grande inspiration pour le laisser border, je n'allais tout de même pas lui donner le plaisir de me faire sortir de mes gonds. Autant parfois, la moindre petite étincelle me faisait disjoncter, autant dans d'autres circonstances je conservai un calme absolu. D'ailleurs, la bravade de Yamato m'amusait plus qu'autre chose. J'aurais bien aimé lire dans ses pensées pour savoir ce qui le motivait, mais d'un autre côté c'était peut-être mieux ainsi. Je laissai entendre un ricanement moqueur. Je gardais peut-être mon calme, mais cela ne m'empêchait pas d'émettre mon petit commentaire sur la situation.

- Ne viens pas te plaindre dans cinq minutes quand tu auras mal à la tête d'avoir trop soufflé et que tes poumons seront en compote, me contentai-je de réagir.

Une étincelle de défi dans le regard, je me détournai de lui pour retourner à mes recherches. Nyaromon leva les yeux aux ciels en voyant que le jeune homme semblait décider de n'en faire qu'à sa tête. Selon la digimon, sa digisauveuse avait bien montré auparavant qu'elle était une bonne référence, alors elle ne comprenait pas son entêtement. Peut-être était-ce son orgueil de mâle qui était en cause ? Si c'était ça, l'opinion du digimon à l'égard de Yamato n'irait pas en s'améliorant. Elle n'aimait pas le machisme mal placé et ça s'en était pour elle.

- C'est moi où il cherche à la provoquer, souffla Nyaromon à Tsunomon

Lorsque j'abordai la question des finances, je ne m'attendais pas à ce que Yamato avait un plan. Quelle ne fut pas ma surprise lorsqu'il exhiba la carte de crédit de son père en la posant devant moi. Je restai bouche-bée lorsqu'il m'avoua qu'il l'avait prise en cachette et qu'il escomptait payer plusieurs mois de loyer avec ça. Avait-il au moins déjà utilisé une carte de crédit ? Ou savait-il au moins comment ça fonctionnait, soit qu'il fallait non seulement rembourser le montant payé, mais aussi les intérêts ? Pour une fois, je remerciais le ciel que mon père travaille dans les finances. Si en règle générale ça m'agaçait qu'il soit toujours obsédé par l'idée de nous apprendre à gérer notre budget, maintenant je me promis de ne plus m'en plaindre. Je me tournai vers Yamato, perplexe face à sa désinvolture. Ce serait peut-être une bonne idée que je lui propose d'être son comptable pour s'assurer qu'il ne se ramasse pas à la rue quelques semaines après être emménagé dans son appartement.

- C'est assez risqué de compter sur une carte de crédit pour éponger tes dépenses, commençai-je. Ton père va vite se rendre compte dès qu'il recevra son compte, peut-être même plus tôt et il va te bloquer la carte. Ça pourrait peut-être fonctionner pour payer un mois, mais encore ça pourrait être limite. Il vaut mieux éviter de l'utiliser. D'ailleurs, plus tu vas tarder à rembourser les montants, plus les intérêts vont augmenter. Parce que ton père va assurément te retrouver et te demander de payer ta dette. De plus, il y a un montant limite à ce que tu peux mettre sur ta carte. Alors, je crois que ton autre priorité est de te trouver un emploi pour payer le toit que tu vas te mettre sur la tête. Si tu veux, je pourrai t'aider à faire ton budget, mon père m'a montré comment faire dès que j'ai eu en âge de comprendre ce qu'était un budget.

J'espérais vraiment qu'il allait accepter mon aide, parce qu'il était hors de question que je laisse un autre digi-sauveur dans la merde jusqu'au cou. Je me doutais que Yamato était le genre de personne qui attirait les ennuis comme la peste. Le matelas que s'obstinait à souffler le jeune homme commença à prendre forme. Jusqu'à ce qu'il s'interrompre pour répondre à la question que je lui avais posé sur ses études. Il m'informa qu'il faisait ses matières de bases. Ce que je trouvais étrange puisqu'il avait l'âge pour commencer l'université. Il m'expliqua ensuite qu'il ne savait pas vraiment dans quel domaine il voulait étudier, aucun ne l'intéressait assez pour en faire un métier. Puis il me retourna ma question. Je ne pus m'empêcher d'esquisser un sourire amer. C'était un autre sujet de discorde entre mes parents et moi. Mon père aurait voulu que je suive ses traces et que je travaille dans les finances puisque j'étais douée. Toutefois, les chiffres ne m'intéressaient aucunement. Je savais depuis longtemps ce que je voulais faire, à vrai dire depuis que j'avais été hospitalisée, j'ai su que la médecine était pour moi. Je voulais sauvé d'autres vies puisque je n'avais pus sauver celle de ma soeur en quelque sorte.

- Présentement, je suis en deuxième année de lycée, profil scientifique, lui expliquai-je avec un certain empressement. Je voudrais devenir chirurgienne, je voudrais me spécialiser dans les greffes d'organes. J'aime tout ce qui requiert de la précision. Mon père est déçu que je choisisse cette voie plutôt que de reprendre son entreprise de finance puisque je suis douée avec les chiffres. Ça ne m'intéresse, je préfère de loin l'anatomie humaine. Mais toi tu n'as pas au moins certains domaines plus particuliers qui t'intéresse ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Première rencontre [Pv Kohana]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Première rencontre [Pv Kohana]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» Le 26 mai... La première armée permanente française...
» Première nuit dans Dreamland...
» Pas touche, je l'ai vu en première. [Déborah]
» Première alarme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Digimon Powa :: ~ .: Le Monde Réel :. ~ :: Fast Food-
Sauter vers: